Plus tôt mercredi, le président du Parlement vénézuélien Juan Guaidó, contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé "président" par intérim du pays, immédiatement reconnu par les Etats-Unis, et leurs alliés dans la région, le Brésil et la Colombie. De nombreux pays ont retiré leur soutien au président Maduro depuis le scrutin du 20 mai 2018. Son mandat est contesté par l'opposition qui dénonce des pressions sur les électeurs et pointe la forte abstention. L'armée est un facteur de pouvoir important au Venezuela. Les généraux occupent des postes importants, contrôlent le secteur pétrolier, l'import de produits alimentaires, les banques et les sociétés minières. Juan Guaidó a appelé à plusieurs reprises l'armée à se ranger du côté de l'opposition. (Belga)

Plus tôt mercredi, le président du Parlement vénézuélien Juan Guaidó, contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé "président" par intérim du pays, immédiatement reconnu par les Etats-Unis, et leurs alliés dans la région, le Brésil et la Colombie. De nombreux pays ont retiré leur soutien au président Maduro depuis le scrutin du 20 mai 2018. Son mandat est contesté par l'opposition qui dénonce des pressions sur les électeurs et pointe la forte abstention. L'armée est un facteur de pouvoir important au Venezuela. Les généraux occupent des postes importants, contrôlent le secteur pétrolier, l'import de produits alimentaires, les banques et les sociétés minières. Juan Guaidó a appelé à plusieurs reprises l'armée à se ranger du côté de l'opposition. (Belga)