Mme Faria a réussi à pénétrer mercredi matin dans l'ambassade, a constaté un journaliste de l'AFP. Scandant "la dictature est tombée !", une centaine d'opposants au gouvernement vénézuélien se sont rassemblés devant l'immeuble et en ont empêché l'accès aux trois diplomates de Nicolas Maduro encore en poste dans la capitale costaricienne. Le Costa Rica, à l'instar d'une cinquantaine d'autres pays, a reconnu l'autorité de Juan Guaido et le président Alvaro Alvarado a accepté la semaine dernière les lettres de créances de Maria Faria, nommée ambassadrice à San José par M. Guaido. Le président Alvarado a cependant prévenu que "le Costa Rica ne soutiendra en aucun cas une intervention militaire de quelque sorte". (Belga)