Plusieurs grenades sont tombées du côté colombien du pont international Simon Bolivar, fermé sur ordre du gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro. Les blessés participaient à une "chaine humanitaire" visant à faire franchir la frontière à l'aide stockée jusque là en Colombie, mais que refuse le régime chaviste. (Belga)

Plusieurs grenades sont tombées du côté colombien du pont international Simon Bolivar, fermé sur ordre du gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro. Les blessés participaient à une "chaine humanitaire" visant à faire franchir la frontière à l'aide stockée jusque là en Colombie, mais que refuse le régime chaviste. (Belga)