L'engagement comme conseillère principale d'Isabel Casteleyn, porte-parole de l'ancien secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet, avait - po...

L'engagement comme conseillère principale d'Isabel Casteleyn, porte-parole de l'ancien secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet, avait - pointe le document dont Le Vif/L'Express a pu prendre connaissance - indisposé le Comité de direction de la CREG, soucieux d'éviter "un semblant de collusion d'intérêts". C'est que ce même secrétaire d'Etat avait composé... ce même Comité de direction. Et qu'Isabel Casteleyn, certes, "aurait (sic) passé des tests de sélection", mais "comme seul candidat", et, surtout, sans que soit publiée nulle part l'offre d'emploi à laquelle elle avait répondu avec succès. La Cour ne mentionne pas qu'Isabel Casteleyn est depuis cinq ans la compagne de Melchior Wathelet. Un accès de pudeur ? L. V.