La pétition a recueilli plus de 12.000 signatures en moins de dix jours, souligne Lotfi Mostefa, par ailleurs conseiller communal PS. Les signataires s'inquiètent d'un arrêté royal qui serait en cours de rédaction et qui imposerait au propriétaire d'apporter 20% de la valeur du bien qu'il désire acquérir en fonds propre, à la suite de recommandations de la Banque nationale de Belgique. Fin avril, le Premier ministre a dénoncé une fausse information. Le conseil des ministres n'a pris aucune mesure ou même discuté des restrictions des crédits. "C'est de façon préventive que j'ai souhaité agir afin de sensibiliser la population belge (...). Le fait que le gouvernement fédéral ait travaillé sur la question démontre bien qu'il ne s'agit ici pas de fake news, mais que le risque est bel et bien avéré", affirme de son côté M. Mostefa qui demande au gouvernement de respecter les ménages signataires de sa pétition. (Belga)

La pétition a recueilli plus de 12.000 signatures en moins de dix jours, souligne Lotfi Mostefa, par ailleurs conseiller communal PS. Les signataires s'inquiètent d'un arrêté royal qui serait en cours de rédaction et qui imposerait au propriétaire d'apporter 20% de la valeur du bien qu'il désire acquérir en fonds propre, à la suite de recommandations de la Banque nationale de Belgique. Fin avril, le Premier ministre a dénoncé une fausse information. Le conseil des ministres n'a pris aucune mesure ou même discuté des restrictions des crédits. "C'est de façon préventive que j'ai souhaité agir afin de sensibiliser la population belge (...). Le fait que le gouvernement fédéral ait travaillé sur la question démontre bien qu'il ne s'agit ici pas de fake news, mais que le risque est bel et bien avéré", affirme de son côté M. Mostefa qui demande au gouvernement de respecter les ménages signataires de sa pétition. (Belga)