L'engin, un avion russe YAK-52 immatriculé en Grande-Bretagne et réputé pour ses vertus acrobatiques, a décollé de l'aérodrome de Cerfontaine avec une seule personne à son bord. L'homme, un pilote chevronné qui a exercé dans l'armée de l'air belge et qui a été capitaine d'un Boeing 747 de la British Ariways, a fait face à une panne de moteur. Selon le pilote et des témoins entendus par le parquet, l'avion aurait eu des soucis de moteur, "on l'a entendu pétarader avant de s'écraser", ont-ils relaté à la substitute. Un expert aéronautique a été désigné et la Direction générale des Transports aériens qui est descendue sur place a exigé que l'appareil soit ramené à la base aérienne de Florennes pour y être examiné. Légèrement blessé aux jambes, le pilote qui a été désincarcéré et évacué en ambulance en direction de l'hôpital de Chimay en début d'après-midi, se trouve actuellement dans un état stable.

L'engin, un avion russe YAK-52 immatriculé en Grande-Bretagne et réputé pour ses vertus acrobatiques, a décollé de l'aérodrome de Cerfontaine avec une seule personne à son bord. L'homme, un pilote chevronné qui a exercé dans l'armée de l'air belge et qui a été capitaine d'un Boeing 747 de la British Ariways, a fait face à une panne de moteur. Selon le pilote et des témoins entendus par le parquet, l'avion aurait eu des soucis de moteur, "on l'a entendu pétarader avant de s'écraser", ont-ils relaté à la substitute. Un expert aéronautique a été désigné et la Direction générale des Transports aériens qui est descendue sur place a exigé que l'appareil soit ramené à la base aérienne de Florennes pour y être examiné. Légèrement blessé aux jambes, le pilote qui a été désincarcéré et évacué en ambulance en direction de l'hôpital de Chimay en début d'après-midi, se trouve actuellement dans un état stable.