La vague de protestations grandit en Iran, alors que des manifestations impliquant des centaines de personnes ont été signalées plus tôt dimanche dans les universités Shahid Beheshti et Allameh Tabataba'i de Téhéran. Après des jours de dénégation, les autorités iraniennes ont finalement reconnu samedi leur responsabilité. Le président américain a de son côté mis en garde dimanche les dirigeants iraniens, les appelant à ne pas tuer les protestataires qui manifestaient leur indignation dans les rues de Téhéran après le crash du Boeing ukrainien. "Aux leaders d'Iran - "NE TUEZ PAS VOS MANIFESTANTS", a tweeté Donald Trump. "Le monde regarde. Plus important, les Etats-Unis regardent", a-t-il souligné. (Belga)

La vague de protestations grandit en Iran, alors que des manifestations impliquant des centaines de personnes ont été signalées plus tôt dimanche dans les universités Shahid Beheshti et Allameh Tabataba'i de Téhéran. Après des jours de dénégation, les autorités iraniennes ont finalement reconnu samedi leur responsabilité. Le président américain a de son côté mis en garde dimanche les dirigeants iraniens, les appelant à ne pas tuer les protestataires qui manifestaient leur indignation dans les rues de Téhéran après le crash du Boeing ukrainien. "Aux leaders d'Iran - "NE TUEZ PAS VOS MANIFESTANTS", a tweeté Donald Trump. "Le monde regarde. Plus important, les Etats-Unis regardent", a-t-il souligné. (Belga)