Au cours de ces deux dernières semaines, les chiffres ont évolués de manière défavorable en Communauté germanophone. Avec une incidence de 406 et un taux de positivité de 13,9% cette zone est parmi les plus mauvais élèves. Les autorités ont donc décidé de prendre des mesures plus strictes qu'ailleurs dans le pays. Elles seront d'application dès le 1er octobre et ce pour un mois au moins. "Le Covid Safe Ticket sera obligatoire pour les événements publics qui rassemblent plus de 50 personnes en intérieur et 200 en extérieurs", indique le ministre-président qui précise que ces règles ne s'appliquent pour les réceptions privées comme des mariages par exemple et que les moins de 16 ans ne sont pas concernés. Le port du masque reste obligatoire en Communauté germanophone dans les hôtels, restaurants et cafés. Pour les célébrations religieuses, le masque pourra être enlevé lorsque les fidèles sont assis. Si à l'heure actuelle le Covid Safe Ticket n'est pas imposé dans le secteur horeca, il n'est pas exclu que de nouvelles mesures soient prises si les chiffres de contamination continuent de progresser, indique Oliver Paasch. (Belga)

Au cours de ces deux dernières semaines, les chiffres ont évolués de manière défavorable en Communauté germanophone. Avec une incidence de 406 et un taux de positivité de 13,9% cette zone est parmi les plus mauvais élèves. Les autorités ont donc décidé de prendre des mesures plus strictes qu'ailleurs dans le pays. Elles seront d'application dès le 1er octobre et ce pour un mois au moins. "Le Covid Safe Ticket sera obligatoire pour les événements publics qui rassemblent plus de 50 personnes en intérieur et 200 en extérieurs", indique le ministre-président qui précise que ces règles ne s'appliquent pour les réceptions privées comme des mariages par exemple et que les moins de 16 ans ne sont pas concernés. Le port du masque reste obligatoire en Communauté germanophone dans les hôtels, restaurants et cafés. Pour les célébrations religieuses, le masque pourra être enlevé lorsque les fidèles sont assis. Si à l'heure actuelle le Covid Safe Ticket n'est pas imposé dans le secteur horeca, il n'est pas exclu que de nouvelles mesures soient prises si les chiffres de contamination continuent de progresser, indique Oliver Paasch. (Belga)