L'ECDC publie chaque jeudi une carte européenne basée sur le nombre d'infections et le pourcentage de tests positifs au cours des 14 derniers jours. Elle propose quatre couleurs : vert, orange, rouge et rouge foncé.

Une région adopte la couleur orange lorsque l'incidence est de moins de 50 avec un taux de positivité supérieur à 4%, lorsque l'incidence se situe entre 50 et 75 et le taux de positivité au-dessus de 1% ou lorsque l'incidence se situe entre 75 et 200 mais que le taux de positivité se situe en dessous de 4%. La couleur rouge, elle, est appliquée dans deux cas de figure : lorsque l'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, oscille entre 75 et 200, avec un taux de positivité supérieur à 4% ou lorsque l'incidence est comprise entre 200 et 500, quel que soit le taux de positivité.

Les régions françaises des Hauts-de-France, de Bourgogne-Franche-Comté, de Nouvelle Aquitaine et de Bretagne sont désormais en orange. C'est également le cas des régions espagnoles de l'Estrémadure, de la Communauté forale de Navarre, de la Galice et de la Rioja. Les Asturies sont, elles, passées de l'orange au vert. La situation s'améliore également légèrement en Italie, en Norvège et au Danemark.

A contrario, la situation à l'est de l'Europe se détériore fortement. La Lettonie est passée de l'orange au rouge, tout comme la totalité de la Roumanie. La Slovaquie est désormais complètement orange. Plusieurs régions d'Autriche et d'Allemagne sont également passées au rouge.

En Belgique, seule la Flandre est passée à l'orange. Bruxelles reste en rouge foncé et la Wallonie en rouge.

Les codes couleurs permettent aux États membres de l'UE d'imposer des conditions aux voyageurs, telles que des quarantaines obligatoires ou la présentation de tests négatifs. En Belgique, les personnes qui reviennent d'une zone rouge au sein de l'Union européenne et qui n'ont pas de certificat de vaccination, de certificat de rétablissement ou de test PCR négatif récent doivent systématiquement se faire tester à leur retour. Tous les voyageurs en provenance d'une zone rouge en dehors de l'UE doivent également se faire tester, même s'ils disposent d'un certificat de vaccination.

L'ECDC publie chaque jeudi une carte européenne basée sur le nombre d'infections et le pourcentage de tests positifs au cours des 14 derniers jours. Elle propose quatre couleurs : vert, orange, rouge et rouge foncé. Une région adopte la couleur orange lorsque l'incidence est de moins de 50 avec un taux de positivité supérieur à 4%, lorsque l'incidence se situe entre 50 et 75 et le taux de positivité au-dessus de 1% ou lorsque l'incidence se situe entre 75 et 200 mais que le taux de positivité se situe en dessous de 4%. La couleur rouge, elle, est appliquée dans deux cas de figure : lorsque l'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, oscille entre 75 et 200, avec un taux de positivité supérieur à 4% ou lorsque l'incidence est comprise entre 200 et 500, quel que soit le taux de positivité. Les régions françaises des Hauts-de-France, de Bourgogne-Franche-Comté, de Nouvelle Aquitaine et de Bretagne sont désormais en orange. C'est également le cas des régions espagnoles de l'Estrémadure, de la Communauté forale de Navarre, de la Galice et de la Rioja. Les Asturies sont, elles, passées de l'orange au vert. La situation s'améliore également légèrement en Italie, en Norvège et au Danemark. A contrario, la situation à l'est de l'Europe se détériore fortement. La Lettonie est passée de l'orange au rouge, tout comme la totalité de la Roumanie. La Slovaquie est désormais complètement orange. Plusieurs régions d'Autriche et d'Allemagne sont également passées au rouge.En Belgique, seule la Flandre est passée à l'orange. Bruxelles reste en rouge foncé et la Wallonie en rouge. Les codes couleurs permettent aux États membres de l'UE d'imposer des conditions aux voyageurs, telles que des quarantaines obligatoires ou la présentation de tests négatifs. En Belgique, les personnes qui reviennent d'une zone rouge au sein de l'Union européenne et qui n'ont pas de certificat de vaccination, de certificat de rétablissement ou de test PCR négatif récent doivent systématiquement se faire tester à leur retour. Tous les voyageurs en provenance d'une zone rouge en dehors de l'UE doivent également se faire tester, même s'ils disposent d'un certificat de vaccination.