Le Tribunal supérieur de Justice de Catalogne (TSJC), dont l'aval avait été sollicité par l'exécutif régional catalan, a jugé cette prolongation justifiée au vu de la "situation" épidémiologique dans cette région qui présente "actuellement des caractéristiques assez défavorables". Les mesures de restriction, prévues initialement pour durer jusqu'au 7 janvier, seront ainsi maintenues jusqu'au 21 janvier, selon le tribunal qui a estimé que le droit à "l'intégrité physique" et à la "santé" devait dans le contexte actuel primer sur les autres libertés fondamentales. Ces mesures, en vigueur depuis le 23 décembre, comprennent l'instauration d'un couvre-feu de 1h à 6h du matin dans toutes les villes de plus de 10.000 habitants où l'incidence dépasse 250 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. Elles limitent par ailleurs la jauge d'occupation à 50% pour les restaurants et à 70% pour les lieux sportifs et culturels et prévoient la fermeture des discothèques et la limitation des réunions privées à un maximum de 10 personnes. L'Espagne, l'un des champions mondiaux de la vaccination, est confrontée -- comme de nombreux autres pays -- à une nouvelle vague de cas à la faveur de la propagation du variant Omicron, beaucoup plus contagieux que les souches antérieures. Le pays a ainsi enregistré mardi 117.775 nouveaux cas en 24 heures. L'incidence était de 2.433 cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, soit l'un des niveaux les plus élevés d'Europe. (Belga)

Le Tribunal supérieur de Justice de Catalogne (TSJC), dont l'aval avait été sollicité par l'exécutif régional catalan, a jugé cette prolongation justifiée au vu de la "situation" épidémiologique dans cette région qui présente "actuellement des caractéristiques assez défavorables". Les mesures de restriction, prévues initialement pour durer jusqu'au 7 janvier, seront ainsi maintenues jusqu'au 21 janvier, selon le tribunal qui a estimé que le droit à "l'intégrité physique" et à la "santé" devait dans le contexte actuel primer sur les autres libertés fondamentales. Ces mesures, en vigueur depuis le 23 décembre, comprennent l'instauration d'un couvre-feu de 1h à 6h du matin dans toutes les villes de plus de 10.000 habitants où l'incidence dépasse 250 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. Elles limitent par ailleurs la jauge d'occupation à 50% pour les restaurants et à 70% pour les lieux sportifs et culturels et prévoient la fermeture des discothèques et la limitation des réunions privées à un maximum de 10 personnes. L'Espagne, l'un des champions mondiaux de la vaccination, est confrontée -- comme de nombreux autres pays -- à une nouvelle vague de cas à la faveur de la propagation du variant Omicron, beaucoup plus contagieux que les souches antérieures. Le pays a ainsi enregistré mardi 117.775 nouveaux cas en 24 heures. L'incidence était de 2.433 cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, soit l'un des niveaux les plus élevés d'Europe. (Belga)