Près de trois mois après l'entrée en vigueur du confinement de la plus grande ville d'Australie, cette mesure, qui interdisait les sorties entre 21H00 à 5H00, prendra fin mercredi. Cette nouvelle a été perçue par les habitants de la plus grande ville d'Australie comme un premier pas vers la fin du confinement. Le nombre de contaminations quotidiennes est stable, se situant à environ 1.300 par jour. Par ailleurs, environ 80% des habitants de cet Etat, le plus peuplé de l'immense île-continent, ont reçu au moins une dose de vaccin. La Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian, a cependant appelé les habitants à demeurer vigilants et à respecter le confinement afin d'éviter que la situation ne se dégrade à nouveau. La plupart des habitants de Sydney sont autorisés à quitter leur domicile uniquement pour acheter de la nourriture, pratiquer une activité physique ou suivre un traitement médical. Les écoles, les bars, les restaurants et les bureaux sont fermés depuis fin juin et les déplacements ne sont pas autorisés au-delà de cinq kilomètres. Mme Berejiklian avait annoncé que beaucoup de restrictions seraient levées quand 70% des habitants seraient entièrement vaccinés, au cours du mois d'octobre. "Nous savons que cela a été difficile, mais il ne reste plus que quelques semaines avant que nous atteignions 70% de (personnes) ayant reçu deux doses", a-t-elle déclaré. Seules ces dernières seront concernées par la levée des mesures. "C'est très clair. Si vous n'êtes pas vaccinés, vous ne pourrez pas aller au restaurant. Vous ne pourrez pas aller dans un café", a déclaré la Première ministre. L'interdiction faite aux Australiens de quitter le pays depuis 18 mois doit prendre fin mi-décembre, ce qui laisse espérer une réouverture des frontières et une reprise des voyages internationaux. Pendant la plus grande partie de la pandémie, l'Australie a enregistré un taux de contamination parmi les plus bas du monde grâce à sa stratégie "zéro Covid", consistant en une stricte fermeture des frontières, une recherche des cas contacts et d'intenses campagnes de dépistage. Le regain épidémique dû au variant Delta mi-juin à Sydney a entraîné un changement de stratégie et une plus grande adhésion de la population à la vaccination contre le Covid-19. Mme Berejiklian a prévenu qu'avec 20% de personnes toujours pas vaccinées, le nombre d'hospitalisations et de décès pourrait flamber à la levée du confinement de Sydney. (Belga)

Près de trois mois après l'entrée en vigueur du confinement de la plus grande ville d'Australie, cette mesure, qui interdisait les sorties entre 21H00 à 5H00, prendra fin mercredi. Cette nouvelle a été perçue par les habitants de la plus grande ville d'Australie comme un premier pas vers la fin du confinement. Le nombre de contaminations quotidiennes est stable, se situant à environ 1.300 par jour. Par ailleurs, environ 80% des habitants de cet Etat, le plus peuplé de l'immense île-continent, ont reçu au moins une dose de vaccin. La Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian, a cependant appelé les habitants à demeurer vigilants et à respecter le confinement afin d'éviter que la situation ne se dégrade à nouveau. La plupart des habitants de Sydney sont autorisés à quitter leur domicile uniquement pour acheter de la nourriture, pratiquer une activité physique ou suivre un traitement médical. Les écoles, les bars, les restaurants et les bureaux sont fermés depuis fin juin et les déplacements ne sont pas autorisés au-delà de cinq kilomètres. Mme Berejiklian avait annoncé que beaucoup de restrictions seraient levées quand 70% des habitants seraient entièrement vaccinés, au cours du mois d'octobre. "Nous savons que cela a été difficile, mais il ne reste plus que quelques semaines avant que nous atteignions 70% de (personnes) ayant reçu deux doses", a-t-elle déclaré. Seules ces dernières seront concernées par la levée des mesures. "C'est très clair. Si vous n'êtes pas vaccinés, vous ne pourrez pas aller au restaurant. Vous ne pourrez pas aller dans un café", a déclaré la Première ministre. L'interdiction faite aux Australiens de quitter le pays depuis 18 mois doit prendre fin mi-décembre, ce qui laisse espérer une réouverture des frontières et une reprise des voyages internationaux. Pendant la plus grande partie de la pandémie, l'Australie a enregistré un taux de contamination parmi les plus bas du monde grâce à sa stratégie "zéro Covid", consistant en une stricte fermeture des frontières, une recherche des cas contacts et d'intenses campagnes de dépistage. Le regain épidémique dû au variant Delta mi-juin à Sydney a entraîné un changement de stratégie et une plus grande adhésion de la population à la vaccination contre le Covid-19. Mme Berejiklian a prévenu qu'avec 20% de personnes toujours pas vaccinées, le nombre d'hospitalisations et de décès pourrait flamber à la levée du confinement de Sydney. (Belga)