La commission s'est déjà réunie à plusieurs reprises sur ce sujet depuis le début de la législature. Elle a préféré, à la majorité, ne pas se prononcer sur ce problème et d'attendre un jugement du tribunal de première instance de Bruxelles à la suite d'une action de DéFI. Le PS, le sp.a et le cdH auraient par contre préféré que la commission prenne une décision. Ce jugement est attendu à la fin février. Le député Raoul Hedebouw a réclamé une réunion de la commission dès que la justice se sera prononcée. Le temps court: à la mi-avril, le parlement est dissout et il est vraisemblable que la Chambre tiendra ses dernières réunions avant le congé de Pâques. Pour le PTB, 1,6 million d'euros est en jeu alors que la campagne électorale va commencer. "Je demande l'égalité de traitement dans la course électorale. Cela devient pénalisant pour une formation politique quand on dit qu'on attendra après les élections. C'est immensément anti-démocratique", a dit M. Hedebouw qui redoute que certains veuillent "couper les moyens d'un parti en particulier". Le PTB se dit d'autant plus déçu qu'il bénéficie d'un avis favorable du service juridique de la Chambre. (Belga)

La commission s'est déjà réunie à plusieurs reprises sur ce sujet depuis le début de la législature. Elle a préféré, à la majorité, ne pas se prononcer sur ce problème et d'attendre un jugement du tribunal de première instance de Bruxelles à la suite d'une action de DéFI. Le PS, le sp.a et le cdH auraient par contre préféré que la commission prenne une décision. Ce jugement est attendu à la fin février. Le député Raoul Hedebouw a réclamé une réunion de la commission dès que la justice se sera prononcée. Le temps court: à la mi-avril, le parlement est dissout et il est vraisemblable que la Chambre tiendra ses dernières réunions avant le congé de Pâques. Pour le PTB, 1,6 million d'euros est en jeu alors que la campagne électorale va commencer. "Je demande l'égalité de traitement dans la course électorale. Cela devient pénalisant pour une formation politique quand on dit qu'on attendra après les élections. C'est immensément anti-démocratique", a dit M. Hedebouw qui redoute que certains veuillent "couper les moyens d'un parti en particulier". Le PTB se dit d'autant plus déçu qu'il bénéficie d'un avis favorable du service juridique de la Chambre. (Belga)