"Les membres du Conseil de sécurité condamnent fermement l'arrestation du président et du Premier ministre chargés de la transition, ainsi que d'autres responsables par des éléments des forces armées", indique cette déclaration rendue publique alors que se tenait dans le même temps une réunion d'urgence de l'instance onusienne. "Imposer un changement de direction de la transition par la force, y compris par des démissions forcées, (est) inacceptable", précise le texte. (Belga)

"Les membres du Conseil de sécurité condamnent fermement l'arrestation du président et du Premier ministre chargés de la transition, ainsi que d'autres responsables par des éléments des forces armées", indique cette déclaration rendue publique alors que se tenait dans le même temps une réunion d'urgence de l'instance onusienne. "Imposer un changement de direction de la transition par la force, y compris par des démissions forcées, (est) inacceptable", précise le texte. (Belga)