Un habitant de la ville de Bago rapporte qu'un autre manifestant a été tué par balle dimanche matin, et que de nombreuses autres personnes ont été blessées. "La tension a augmenté", décrit-il, "les gens ne veulent pas arrêter de manifester, et l'armée essaie de réprimer ces manifestations". Dans la ville de Myintkyina, dans le nord de la province de Kachin, les médias locaux font état d'un autre manifestant mort. Des dizaines de milliers de Birmans sont à nouveau descendus dans la rue dimanche dans plusieurs villes. Ces protestations continuent de prendre de l'ampleur, obligeant l'armée à répondre avec une brutalité accrue. Au moins 80 personnes sont déjà mortes dans la répression sanglante des manifestations, et plus de 2.000 autres ont été arrêtées, selon les estimations de l'ONG Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP). (Belga)

Un habitant de la ville de Bago rapporte qu'un autre manifestant a été tué par balle dimanche matin, et que de nombreuses autres personnes ont été blessées. "La tension a augmenté", décrit-il, "les gens ne veulent pas arrêter de manifester, et l'armée essaie de réprimer ces manifestations". Dans la ville de Myintkyina, dans le nord de la province de Kachin, les médias locaux font état d'un autre manifestant mort. Des dizaines de milliers de Birmans sont à nouveau descendus dans la rue dimanche dans plusieurs villes. Ces protestations continuent de prendre de l'ampleur, obligeant l'armée à répondre avec une brutalité accrue. Au moins 80 personnes sont déjà mortes dans la répression sanglante des manifestations, et plus de 2.000 autres ont été arrêtées, selon les estimations de l'ONG Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP). (Belga)