Bruges travaille actuellement sur un plan concernant les plages afin de pouvoir accueillir les touristes en toute sécurité à Zeebrugge cet été. Il y a de la place pour 45.000 personnes, en tenant compte de l'éloignement social, tandis que les jours de pointe, un maximum de 9.000 baigneurs sont prévus. "Si nous voyons que la plage est vraiment trop fréquentée, nous la diviserons alors en zones. Mais, pour le moment ce n'est pas nécessaire. Les stewards garderont un ?il sur tout et veilleront à ce que les gens respectent les règles", explique M. De fauw. A Blankenberge, la station balnéaire voisine, on manque par contre d'espace sur la plage. Il y a de la place pour 10.000 vacanciers, alors que 30.000 personnes sont comptabilisées lors d'un jour de pointe. "Zeebrugge peut donc être une alternative pour ceux qui ne trouvent plus de place sur la plage de Blankenberge", explique M. De fauw. La bourgmestre de Blankenberge se montre enthousiaste à l'idée. "Zeebrugge est proche et donc nous pouvons élaborer un plan pour diriger les gens vers leur plage quand il y a trop de monde ici", abonde ainsi Mme Dumery. (Belga)

Bruges travaille actuellement sur un plan concernant les plages afin de pouvoir accueillir les touristes en toute sécurité à Zeebrugge cet été. Il y a de la place pour 45.000 personnes, en tenant compte de l'éloignement social, tandis que les jours de pointe, un maximum de 9.000 baigneurs sont prévus. "Si nous voyons que la plage est vraiment trop fréquentée, nous la diviserons alors en zones. Mais, pour le moment ce n'est pas nécessaire. Les stewards garderont un ?il sur tout et veilleront à ce que les gens respectent les règles", explique M. De fauw. A Blankenberge, la station balnéaire voisine, on manque par contre d'espace sur la plage. Il y a de la place pour 10.000 vacanciers, alors que 30.000 personnes sont comptabilisées lors d'un jour de pointe. "Zeebrugge peut donc être une alternative pour ceux qui ne trouvent plus de place sur la plage de Blankenberge", explique M. De fauw. La bourgmestre de Blankenberge se montre enthousiaste à l'idée. "Zeebrugge est proche et donc nous pouvons élaborer un plan pour diriger les gens vers leur plage quand il y a trop de monde ici", abonde ainsi Mme Dumery. (Belga)