"Suite à la réduction de la propagation du Covid-19 en Zambie, le gouvernement a décidé de lever les restrictions", a déclaré dans un communiqué la ministre de la Santé, Sylvia Masebo. La mesure sera appliquée pendant un mois et réévaluée avant une éventuelle prolongation. Le pays pauvre et enclavé de 18 millions d'habitants compte 209.114 cas de contamination et 3.649 décès. Un décès a été enregistré au cours des dernières 24 heures. À partir de samedi, les rassemblements religieux ne seront plus limités. Les marchés et les commerces pourront fonctionner normalement, tout comme les bars, casinos, restaurants et boîtes de nuit. Les salariés pourront rejoindre leur lieu de travail, a détaillé la ministre. Seuls le port du masque et la distanciation physique, ainsi que la désinfection régulière des lieux publics sont maintenus. La veille, le président Hakainde Hichilema, élu en août, a appelé la population à se faire vacciner: "J'ai moi-même reçu deux injections, ainsi que ma femme et mes enfants", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. La Zambie fournit des vaccins des laboratoires Johnson&Johnson, AstraZeneca et Sinopharm. "Si la quatrième vague prévue est pire que la troisième, notre faible couverture vaccinale nous expose à un risque accru de cas graves et de décès", a néanmoins souligné Mme Masebo. À ce jour, un peu plus de 4% des Africains éligibles sont entièrement vaccinés contre le virus, marque d'une inégalité frappante avec les pays les plus riches qui ont déjà atteint plus de 60%. (Belga)

"Suite à la réduction de la propagation du Covid-19 en Zambie, le gouvernement a décidé de lever les restrictions", a déclaré dans un communiqué la ministre de la Santé, Sylvia Masebo. La mesure sera appliquée pendant un mois et réévaluée avant une éventuelle prolongation. Le pays pauvre et enclavé de 18 millions d'habitants compte 209.114 cas de contamination et 3.649 décès. Un décès a été enregistré au cours des dernières 24 heures. À partir de samedi, les rassemblements religieux ne seront plus limités. Les marchés et les commerces pourront fonctionner normalement, tout comme les bars, casinos, restaurants et boîtes de nuit. Les salariés pourront rejoindre leur lieu de travail, a détaillé la ministre. Seuls le port du masque et la distanciation physique, ainsi que la désinfection régulière des lieux publics sont maintenus. La veille, le président Hakainde Hichilema, élu en août, a appelé la population à se faire vacciner: "J'ai moi-même reçu deux injections, ainsi que ma femme et mes enfants", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. La Zambie fournit des vaccins des laboratoires Johnson&Johnson, AstraZeneca et Sinopharm. "Si la quatrième vague prévue est pire que la troisième, notre faible couverture vaccinale nous expose à un risque accru de cas graves et de décès", a néanmoins souligné Mme Masebo. À ce jour, un peu plus de 4% des Africains éligibles sont entièrement vaccinés contre le virus, marque d'une inégalité frappante avec les pays les plus riches qui ont déjà atteint plus de 60%. (Belga)