"Eu égard aux informations du jour de la part de Pfizer confirmant des livraisons dans les prochaines semaines, la Wallonie commencera à vacciner, à partir de la seconde moitié de février: le personnel hospitalier exposé ; la première ligne de soin, les institutions d'hébergement pour personnes en situation de handicap", fait part la porte-parole de la ministre, Stéphanie Wilmet dans la soirée. La société pharmaceutique Pfizer a en effet offert mardi une garantie de livraison de 81.000 doses de vaccin contre le Covid-19 au cours de la dernière semaine de janvier. Sur cette base, la Wallonie va donc être en mesure d'accélérer la campagne de vaccination qui a officiellement été déployée mardi. Il était déjà prévu selon le plan initial allant crescendo au cours du mois de janvier, d'administrer la première dose du vaccin Pfizer/BioNTech aux résidents et une partie du personnel des maisons de repos de la région au cours des deux prochaines semaines. Mais avec la garantie de livraison de la firme Pfizer, la Wallonie est désormais en mesure d'annoncer une seconde accélération de la vaccination dans le courant de la seconde partie du mois de février. Une conférence interministérielle de la Santé se tiendra mercredi matin et, jeudi, la task-force en charge de la vaccination se réunira en vue d'ajuster son "plan d'attaque". Vendredi, ce plan sera présenté devant la commission de la Santé de la Chambre. (Belga)

"Eu égard aux informations du jour de la part de Pfizer confirmant des livraisons dans les prochaines semaines, la Wallonie commencera à vacciner, à partir de la seconde moitié de février: le personnel hospitalier exposé ; la première ligne de soin, les institutions d'hébergement pour personnes en situation de handicap", fait part la porte-parole de la ministre, Stéphanie Wilmet dans la soirée. La société pharmaceutique Pfizer a en effet offert mardi une garantie de livraison de 81.000 doses de vaccin contre le Covid-19 au cours de la dernière semaine de janvier. Sur cette base, la Wallonie va donc être en mesure d'accélérer la campagne de vaccination qui a officiellement été déployée mardi. Il était déjà prévu selon le plan initial allant crescendo au cours du mois de janvier, d'administrer la première dose du vaccin Pfizer/BioNTech aux résidents et une partie du personnel des maisons de repos de la région au cours des deux prochaines semaines. Mais avec la garantie de livraison de la firme Pfizer, la Wallonie est désormais en mesure d'annoncer une seconde accélération de la vaccination dans le courant de la seconde partie du mois de février. Une conférence interministérielle de la Santé se tiendra mercredi matin et, jeudi, la task-force en charge de la vaccination se réunira en vue d'ajuster son "plan d'attaque". Vendredi, ce plan sera présenté devant la commission de la Santé de la Chambre. (Belga)