"Nous espérions reprendre des événements de petits formats avec des protocoles clairs et sûrs, car les centres culturels sont des outils de proximité, qui permettent à la population de se sentir mieux en cette période" de crise sanitaire et de restrictions liées à la pandémie de coronavirus. Les décisions prises vendredi par le comité de concertation - qui réunit les gouvernements fédéral, des Communautés et des Régions - "s'inscrivent dans une politique d'extrême prudence mais on se demande si (les dirigeants politiques) sont encore connectés à la vie réelle des gens", s'interroge Liesbeth Vandersteene. "La partie de la population qui adhère encore aux mesures devient minoritaire, menant à une situation explosive", estime-t-elle. "Financièrement, les centres culturels sont relativement protégés grâce aux subventions dont ils bénéficient mais, pour le bien-être de la société, il est urgent de les rouvrir", conclut Mme Vandersteene. (Belga)

"Nous espérions reprendre des événements de petits formats avec des protocoles clairs et sûrs, car les centres culturels sont des outils de proximité, qui permettent à la population de se sentir mieux en cette période" de crise sanitaire et de restrictions liées à la pandémie de coronavirus. Les décisions prises vendredi par le comité de concertation - qui réunit les gouvernements fédéral, des Communautés et des Régions - "s'inscrivent dans une politique d'extrême prudence mais on se demande si (les dirigeants politiques) sont encore connectés à la vie réelle des gens", s'interroge Liesbeth Vandersteene. "La partie de la population qui adhère encore aux mesures devient minoritaire, menant à une situation explosive", estime-t-elle. "Financièrement, les centres culturels sont relativement protégés grâce aux subventions dont ils bénéficient mais, pour le bien-être de la société, il est urgent de les rouvrir", conclut Mme Vandersteene. (Belga)