D'un Etat membre à l'autre, il y a des variations importantes: en Bulgarie par exemple, pas moins de 23% des personnes sondées disent ne "jamais" vouloir de vaccin contre la Covid, alors que la Belgique tend plutôt vers l'autre extrémité du spectre. 83% des répondants de Belgique disent avoir déjà été vacciné, vouloir le faire dès que possible ou encore cette année. Seuls 6% disent "jamais" (6% ne répondent pas, 4% indiquent "plus tard"). Malte est la championne de la vaccination et de la volonté de se faire vacciner sous peu (91% si on additionne les vaccinés, les "dès que possible" et "cette année"), seuls 4% y indiquant ne pas vouloir de la piqûre. Interrogés sur leur avis et sentiment au sujet des vaccins, les citoyens sont majoritairement d'accord (26%) ou "plutôt d'accord" (46%) avec l'opinion selon laquelle les vaccins autorisés dans l'UE sont sans danger. Le fait que l'UE joue un "rôle clé" dans l'approvisionnement en vaccins est largement reconnu (24% tout à fait d'accord, 46% "plutôt d'accord"). Mais, parallèlement ils sont également nombreux à estimer que les autorités publiques ne sont pas suffisamment transparentes au sujet des vaccins contre la Covid-19 (21 + 36%). 26.106 Européens de 15 ans et plus ont été interrogés fin mai pour réaliser cette enquête, dont 1.000 Belges. (Belga)

D'un Etat membre à l'autre, il y a des variations importantes: en Bulgarie par exemple, pas moins de 23% des personnes sondées disent ne "jamais" vouloir de vaccin contre la Covid, alors que la Belgique tend plutôt vers l'autre extrémité du spectre. 83% des répondants de Belgique disent avoir déjà été vacciné, vouloir le faire dès que possible ou encore cette année. Seuls 6% disent "jamais" (6% ne répondent pas, 4% indiquent "plus tard"). Malte est la championne de la vaccination et de la volonté de se faire vacciner sous peu (91% si on additionne les vaccinés, les "dès que possible" et "cette année"), seuls 4% y indiquant ne pas vouloir de la piqûre. Interrogés sur leur avis et sentiment au sujet des vaccins, les citoyens sont majoritairement d'accord (26%) ou "plutôt d'accord" (46%) avec l'opinion selon laquelle les vaccins autorisés dans l'UE sont sans danger. Le fait que l'UE joue un "rôle clé" dans l'approvisionnement en vaccins est largement reconnu (24% tout à fait d'accord, 46% "plutôt d'accord"). Mais, parallèlement ils sont également nombreux à estimer que les autorités publiques ne sont pas suffisamment transparentes au sujet des vaccins contre la Covid-19 (21 + 36%). 26.106 Européens de 15 ans et plus ont été interrogés fin mai pour réaliser cette enquête, dont 1.000 Belges. (Belga)