Son décès n'entraîne toutefois pas l'arrêt des essais du vaccin, a indiqué l'université d'Oxford qui participe à son élaboration. Cette décision a été prise en consultation avec les régulateurs brésiliens, selon Oxford. Une source anonyme a déclaré que le Brésilien avait participé aux expériences liées au vaccin, mais ne s'était pas vu l'être administré. Aux États-Unis, les essais sont au point mort depuis plus d'un mois après qu'un sujet est tombé malade en Angleterre en septembre dernier. Toutefois, ils ont récemment repris au Brésil, en Inde, au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. (Belga)

Son décès n'entraîne toutefois pas l'arrêt des essais du vaccin, a indiqué l'université d'Oxford qui participe à son élaboration. Cette décision a été prise en consultation avec les régulateurs brésiliens, selon Oxford. Une source anonyme a déclaré que le Brésilien avait participé aux expériences liées au vaccin, mais ne s'était pas vu l'être administré. Aux États-Unis, les essais sont au point mort depuis plus d'un mois après qu'un sujet est tombé malade en Angleterre en septembre dernier. Toutefois, ils ont récemment repris au Brésil, en Inde, au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. (Belga)