Les acteurs de l'éducation se réunissent samedi avec les virologues pour examiner la situation. Ils craignent la nouvelle variante du virus, qui serait jusqu'à 70% plus contagieuse et circulerait aussi parmi les enfants. Le syndicat socialiste préconise la sécurité. "Avec cette menace, nous ne devons plus hésiter: il faut rendre le masque buccal obligatoire à l'école primaire, surtout en cinquième et sixième. Pour les plus jeunes, il peut être fortement recommandé", estime Nancy Libert, de l'ACOD. Le syndicat chrétien est lui aussi attentif à la question. Le ministre flamand de l'Education Ben Weyts (N-VA) ne souhaite pas se précipiter. "Les virologues examinent toujours la nécessité de mesures supplémentaires. Nous allons étudier ce qu'il faut faire", assure-t-il. (Belga)

Les acteurs de l'éducation se réunissent samedi avec les virologues pour examiner la situation. Ils craignent la nouvelle variante du virus, qui serait jusqu'à 70% plus contagieuse et circulerait aussi parmi les enfants. Le syndicat socialiste préconise la sécurité. "Avec cette menace, nous ne devons plus hésiter: il faut rendre le masque buccal obligatoire à l'école primaire, surtout en cinquième et sixième. Pour les plus jeunes, il peut être fortement recommandé", estime Nancy Libert, de l'ACOD. Le syndicat chrétien est lui aussi attentif à la question. Le ministre flamand de l'Education Ben Weyts (N-VA) ne souhaite pas se précipiter. "Les virologues examinent toujours la nécessité de mesures supplémentaires. Nous allons étudier ce qu'il faut faire", assure-t-il. (Belga)