Le Trésor américain a confirmé que le nom de Donald Trump serait imprimé sur les chèques allant jusqu'à 1.200 dollars qui seront bientôt envoyés à des dizaines de millions de contribuables. Cette décision inédite pourrait retarder l'envoi des chèques de quelques jours, a indiqué le Washington Post en citant de hauts responsables des services fiscaux américains. "Retarder des paiements directs aux familles vulnérables juste pour imprimer son nom sur le chèque est un nouvel exemple honteux de l'échec catastrophique du président Trump à traiter cette crise avec l'urgence qu'elle requiert", a réagi Nancy Pelosi dans un communiqué. D'autres parlementaires démocrates ainsi que des internautes ont également vertement critiqué le président américain sur les réseaux sociaux, l'accusant de vouloir faire de la politique avec cette aide puisqu'il joue sa réélection en novembre. Ces chèques entrent dans le cadre du plan historique d'aide de plus de 2.000 milliards de dollars approuvé par le Congrès et promulgué dans la foulée par Donald Trump fin mars pour secourir une économie américaine soudainement ravagée par la pandémie. Donald Trump avait déclaré le 3 avril qu'il ne voulait pas signer ces chèques. "C'est une initiative de l'administration Trump, mais est-ce que je veux les signer? Non", avait-il déclaré en conférence de presse. Au final, les chèques porteront son nom, pas sa signature. (Belga)

Le Trésor américain a confirmé que le nom de Donald Trump serait imprimé sur les chèques allant jusqu'à 1.200 dollars qui seront bientôt envoyés à des dizaines de millions de contribuables. Cette décision inédite pourrait retarder l'envoi des chèques de quelques jours, a indiqué le Washington Post en citant de hauts responsables des services fiscaux américains. "Retarder des paiements directs aux familles vulnérables juste pour imprimer son nom sur le chèque est un nouvel exemple honteux de l'échec catastrophique du président Trump à traiter cette crise avec l'urgence qu'elle requiert", a réagi Nancy Pelosi dans un communiqué. D'autres parlementaires démocrates ainsi que des internautes ont également vertement critiqué le président américain sur les réseaux sociaux, l'accusant de vouloir faire de la politique avec cette aide puisqu'il joue sa réélection en novembre. Ces chèques entrent dans le cadre du plan historique d'aide de plus de 2.000 milliards de dollars approuvé par le Congrès et promulgué dans la foulée par Donald Trump fin mars pour secourir une économie américaine soudainement ravagée par la pandémie. Donald Trump avait déclaré le 3 avril qu'il ne voulait pas signer ces chèques. "C'est une initiative de l'administration Trump, mais est-ce que je veux les signer? Non", avait-il déclaré en conférence de presse. Au final, les chèques porteront son nom, pas sa signature. (Belga)