"Une vingtaine de personnes qui présentaient des symptômes sont restées sur le tarmac" à Istres (Bouches-du-Rhône) "sous la surveillance des médecins militaires le temps d'avoir un test", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Paris. Il s'agit à la fois de ressortissants "français et non-européens". "En fonction du résultat du test, ils seront soit hospitalisés si le test est positif, soit pourront rejoindre le centre de Carry-le-Rouet ou le centre d'Aix-en-Provence", les deux lieux de quarantaine choisis par les autorités pour accueillir les rapatriés. Les résultats sont attendus "dans la soirée". La ministre a par ailleurs annoncé qu'aucun nouveau cas n'avait été diagnostiqué durant le week-end sur le sol français : on en reste donc à six personnes contaminées, dont une toujours en réanimation. (Belga)

"Une vingtaine de personnes qui présentaient des symptômes sont restées sur le tarmac" à Istres (Bouches-du-Rhône) "sous la surveillance des médecins militaires le temps d'avoir un test", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Paris. Il s'agit à la fois de ressortissants "français et non-européens". "En fonction du résultat du test, ils seront soit hospitalisés si le test est positif, soit pourront rejoindre le centre de Carry-le-Rouet ou le centre d'Aix-en-Provence", les deux lieux de quarantaine choisis par les autorités pour accueillir les rapatriés. Les résultats sont attendus "dans la soirée". La ministre a par ailleurs annoncé qu'aucun nouveau cas n'avait été diagnostiqué durant le week-end sur le sol français : on en reste donc à six personnes contaminées, dont une toujours en réanimation. (Belga)