La métropole brésilienne avait déjà autorisé la baignade dans la mer, interdisant par contre les bains de soleil. D'autres restrictions ont également été assouplies, notamment celles concernant les pistes de danse, qui peuvent être exploitées en cas de respect de mesures de sécurité. Le maire Marcelo Crivella a affirmé que les contaminations de coronavirus étaient sous contrôle et que la probabilité d'une deuxième vague était faible. Le Brésil a enregistré plus de 5,5 millions d'infections au coronavirus, ce qui en fait le troisième pays le plus touché au monde. Plus de 160.000 personnes y sont mortes. Les autorités de l'État de Rio de Janeiro ont rapporté de plus plus de 119.000 contaminations et plus de 12.000 décès dans la ville du même nom. (Belga)

La métropole brésilienne avait déjà autorisé la baignade dans la mer, interdisant par contre les bains de soleil. D'autres restrictions ont également été assouplies, notamment celles concernant les pistes de danse, qui peuvent être exploitées en cas de respect de mesures de sécurité. Le maire Marcelo Crivella a affirmé que les contaminations de coronavirus étaient sous contrôle et que la probabilité d'une deuxième vague était faible. Le Brésil a enregistré plus de 5,5 millions d'infections au coronavirus, ce qui en fait le troisième pays le plus touché au monde. Plus de 160.000 personnes y sont mortes. Les autorités de l'État de Rio de Janeiro ont rapporté de plus plus de 119.000 contaminations et plus de 12.000 décès dans la ville du même nom. (Belga)