"Même si les incidents ont été moins importants que les années précédentes" des "individus ont pris à partie, parfois de manière très violente avec des usages de mortiers d'artifice, les forces de l'ordre", a dit le ministre dans un communiqué. Il y a eu "662 interpellations" et "407 individus" placés en garde à vue, a-t-il ajouté. Les forces de l'ordre ont aussi procédé à "45.400 contrôles" et ont dressé "6.650 verbalisations pour non-respect du couvre-feu", a détaillé le ministre. Il s'est félicité "que le couvre-feu a été particulièrement respecté à Paris, lieu habituel des rassemblements". Au cours de la nuit, 25 policiers et gendarmes blessés, a encore dit M. Darmanin, en apportant "tout son soutien aux personnels blessés dans l'exercice de leur fonction ainsi qu'à leurs proches". (Belga)

"Même si les incidents ont été moins importants que les années précédentes" des "individus ont pris à partie, parfois de manière très violente avec des usages de mortiers d'artifice, les forces de l'ordre", a dit le ministre dans un communiqué. Il y a eu "662 interpellations" et "407 individus" placés en garde à vue, a-t-il ajouté. Les forces de l'ordre ont aussi procédé à "45.400 contrôles" et ont dressé "6.650 verbalisations pour non-respect du couvre-feu", a détaillé le ministre. Il s'est félicité "que le couvre-feu a été particulièrement respecté à Paris, lieu habituel des rassemblements". Au cours de la nuit, 25 policiers et gendarmes blessés, a encore dit M. Darmanin, en apportant "tout son soutien aux personnels blessés dans l'exercice de leur fonction ainsi qu'à leurs proches". (Belga)