Les résidents du Royaume-Uni arrivant de 33 pays où des variants du virus "présentent un risque", comme l'Afrique du Sud, le Portugal et plusieurs pays d'Amérique du Sud sont concernés. Le ministère de la Santé a indiqué jeudi soir avoir demandé aux hôtels situés à proximité des ports et aéroports de faire des propositions sur la manière dont ils peuvent accueillir les voyageurs en quarantaine, avant que des contrats soient formellement attribués. "Tout au long de la pandémie, le gouvernement a mis en place des mesures proportionnées, sur les conseils de scientifiques, et cela a conduit à l'un des régimes aux frontières les plus durs au monde", a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé dans un communiqué. Les personnes arrivant au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé en Europe par le coronavirus avec plus de 110.000 morts, doivent déjà disposer d'un dépistage négatif et observer dix jours de quarantaine. En outre, il est actuellement interdit de partir en vacances. "Nous travaillons maintenant à sécuriser les installations dont nous avons besoin pour mettre en oeuvre une quarantaine gérée pour les ressortissants britanniques rentrant chez eux de pays où le risque est le plus élevé (...) Face aux nouveaux variants, il est important que le gouvernement continue de prendre les mesures nécessaires pour protéger les gens et sauver des vies." a poursuivi le porte-parole. Le ministre de la Santé s'est entretenu avec son homologue australien jeudi et des discussions sont prévues avec des responsables néo-zélandais pour partager leur expertise. Le gouvernement britannique avait annoncé le 27 janvier qu'il allait imposer cette quarantaine à l'hôtel mais restait flou sur les modalités. Le gouvernement doit donner de plus amples détails la semaine prochaine sur la façon dont les passagers pourront réserver des chambres dans les établissements d'hébergement désignés. (Belga)

Les résidents du Royaume-Uni arrivant de 33 pays où des variants du virus "présentent un risque", comme l'Afrique du Sud, le Portugal et plusieurs pays d'Amérique du Sud sont concernés. Le ministère de la Santé a indiqué jeudi soir avoir demandé aux hôtels situés à proximité des ports et aéroports de faire des propositions sur la manière dont ils peuvent accueillir les voyageurs en quarantaine, avant que des contrats soient formellement attribués. "Tout au long de la pandémie, le gouvernement a mis en place des mesures proportionnées, sur les conseils de scientifiques, et cela a conduit à l'un des régimes aux frontières les plus durs au monde", a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé dans un communiqué. Les personnes arrivant au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé en Europe par le coronavirus avec plus de 110.000 morts, doivent déjà disposer d'un dépistage négatif et observer dix jours de quarantaine. En outre, il est actuellement interdit de partir en vacances. "Nous travaillons maintenant à sécuriser les installations dont nous avons besoin pour mettre en oeuvre une quarantaine gérée pour les ressortissants britanniques rentrant chez eux de pays où le risque est le plus élevé (...) Face aux nouveaux variants, il est important que le gouvernement continue de prendre les mesures nécessaires pour protéger les gens et sauver des vies." a poursuivi le porte-parole. Le ministre de la Santé s'est entretenu avec son homologue australien jeudi et des discussions sont prévues avec des responsables néo-zélandais pour partager leur expertise. Le gouvernement britannique avait annoncé le 27 janvier qu'il allait imposer cette quarantaine à l'hôtel mais restait flou sur les modalités. Le gouvernement doit donner de plus amples détails la semaine prochaine sur la façon dont les passagers pourront réserver des chambres dans les établissements d'hébergement désignés. (Belga)