Les nouvelles contaminations s'élèvent à 32.091, deuxième nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie, pour un total de 739.503, selon les données officielles du ministère de la Santé. Mais les experts estiment que le nombre de cas pourrait être jusqu'à 15 fois plus élevé en raison de l'absence de dépistage massif dans ce pays de 210 millions d'habitants. Le Brésil est le deuxième pays en nombre de personnes infectées. Il est le troisième en termes de décès, mais pourrait rapidement occuper la deuxième place, devant le Royaume-Uni (40.883 décès). Les États-Unis sont le pays le plus touché par le Covid-19, avec près de 2 millions de cas et plus de 111.000 décès. Le ministère brésilien de la Santé a repris mardi le modèle de décompte en place jusqu'au 4 juin. Depuis vendredi, le gouvernement avait opéré des changements dans la diffusion des chiffres de la pandémie, livrant ses bilans de plus en plus tard et cessant de communiquer le nombre total de cas et de décès. Ces changements ont suscité une avalanche de critiques et généré des initiatives de calcul parallèles. Une de ces initiatives, lancée par un consortium des principaux médias du pays s'appuyant sur les données des Secrétariats régionaux de la santé, indique que le Brésil a enregistré 37.840 décès et 719.449 infections. Ces nombres, légèrement inférieurs à ceux du bilan du ministère de la Santé, qui reçoit les données du jour jusqu'à 16H00 locales (19H00 GMT), ont été publiés vers 13H00 locales (16H00 GMT). Lundi soir, un juge de la Cour suprême fédérale, Alexandre de Moraes, a ordonné que le gouvernement du président d'extrême droite communique les statistiques de la pandémie dans leur intégralité. (Belga)

Les nouvelles contaminations s'élèvent à 32.091, deuxième nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie, pour un total de 739.503, selon les données officielles du ministère de la Santé. Mais les experts estiment que le nombre de cas pourrait être jusqu'à 15 fois plus élevé en raison de l'absence de dépistage massif dans ce pays de 210 millions d'habitants. Le Brésil est le deuxième pays en nombre de personnes infectées. Il est le troisième en termes de décès, mais pourrait rapidement occuper la deuxième place, devant le Royaume-Uni (40.883 décès). Les États-Unis sont le pays le plus touché par le Covid-19, avec près de 2 millions de cas et plus de 111.000 décès. Le ministère brésilien de la Santé a repris mardi le modèle de décompte en place jusqu'au 4 juin. Depuis vendredi, le gouvernement avait opéré des changements dans la diffusion des chiffres de la pandémie, livrant ses bilans de plus en plus tard et cessant de communiquer le nombre total de cas et de décès. Ces changements ont suscité une avalanche de critiques et généré des initiatives de calcul parallèles. Une de ces initiatives, lancée par un consortium des principaux médias du pays s'appuyant sur les données des Secrétariats régionaux de la santé, indique que le Brésil a enregistré 37.840 décès et 719.449 infections. Ces nombres, légèrement inférieurs à ceux du bilan du ministère de la Santé, qui reçoit les données du jour jusqu'à 16H00 locales (19H00 GMT), ont été publiés vers 13H00 locales (16H00 GMT). Lundi soir, un juge de la Cour suprême fédérale, Alexandre de Moraes, a ordonné que le gouvernement du président d'extrême droite communique les statistiques de la pandémie dans leur intégralité. (Belga)