Les États-Unis comptaient 2.584 vols annulés depuis le début de la journée, soit plus de la moitié des 4.501 qui ont été annulés au niveau mondial), peu après 16H00 (22h00 heure belge), selon le site FlightAware. Par ailleurs, 3.271 vols intérieurs, à destination ou en provenance des États-Unis étaient ou ont été retardés samedi, sur un total de 7.381 pour la journée à l'échelle de la planète. La compagnie aérienne américaine la plus touchée est Southwest, qui a dû annuler 13% de son plan de vol, selon le site. Aux États-Unis, les aéroports de Chicago (nord) étaient particulièrement concernés, à cause de conditions météo difficiles, une tempête de neige étant attendue dans cette région samedi après-midi et dans la nuit. Le transport aérien mondial reste en outre très perturbé par le variant Omicron du coronavirus, extrêmement contagieux. De nombreux pilotes et membres du personnel navigant sont absents après avoir contracté le Covid-19, ou sont cas contact et donc en quarantaine, contraignant les compagnies, qui n'ont pas assez de personnel pour assurer les vols, à en annuler. Environ 7.500 vols avaient été annulés par les compagnies aériennes à travers le monde le week-end de Noël. (Belga)

Les États-Unis comptaient 2.584 vols annulés depuis le début de la journée, soit plus de la moitié des 4.501 qui ont été annulés au niveau mondial), peu après 16H00 (22h00 heure belge), selon le site FlightAware. Par ailleurs, 3.271 vols intérieurs, à destination ou en provenance des États-Unis étaient ou ont été retardés samedi, sur un total de 7.381 pour la journée à l'échelle de la planète. La compagnie aérienne américaine la plus touchée est Southwest, qui a dû annuler 13% de son plan de vol, selon le site. Aux États-Unis, les aéroports de Chicago (nord) étaient particulièrement concernés, à cause de conditions météo difficiles, une tempête de neige étant attendue dans cette région samedi après-midi et dans la nuit. Le transport aérien mondial reste en outre très perturbé par le variant Omicron du coronavirus, extrêmement contagieux. De nombreux pilotes et membres du personnel navigant sont absents après avoir contracté le Covid-19, ou sont cas contact et donc en quarantaine, contraignant les compagnies, qui n'ont pas assez de personnel pour assurer les vols, à en annuler. Environ 7.500 vols avaient été annulés par les compagnies aériennes à travers le monde le week-end de Noël. (Belga)