"Il est certain que nous serons impatients de l'embrasser ce jour-là, mais faisons-le avec une étreinte créative, une étreinte virtuelle", a recommandé Violeta Bermudez lors d'une conférence de presse. Durant les quatre jours de la Semaine sainte de Pâques, début avril, autre rendez-vous familial traditionnel dans le pays, le gouvernement avait également pris des mesures drastiques de confinement obligatoire sur tout le territoire. Seules les sorties à pied ou à vélo étaient autorisées pour l'achat de biens essentiels. Le président péruvien par intérim Francisco Sagasti a déclaré jeudi que le Pérou faisait face "au pic de la deuxième vague". Le pays a récemment battu son nombre record de décès quotidiens. Un couvre-feu nocturne est en vigueur depuis 13 mois pour contenir la propagation de la pandémie, alimentée par le variant brésilien P1 du coronavirus, plus contagieux. Depuis le 25 avril le confinement est obligatoire le dimanche dans la capitale Lima et 41 des 196 provinces, principalement dans la région andine et le long de la côte pacifique. Depuis le début de la pandémie, 1,7 million de cas et 58.604 décès ont été enregistrés dans le pays de 33 millions d'habitants. (Belga)

"Il est certain que nous serons impatients de l'embrasser ce jour-là, mais faisons-le avec une étreinte créative, une étreinte virtuelle", a recommandé Violeta Bermudez lors d'une conférence de presse. Durant les quatre jours de la Semaine sainte de Pâques, début avril, autre rendez-vous familial traditionnel dans le pays, le gouvernement avait également pris des mesures drastiques de confinement obligatoire sur tout le territoire. Seules les sorties à pied ou à vélo étaient autorisées pour l'achat de biens essentiels. Le président péruvien par intérim Francisco Sagasti a déclaré jeudi que le Pérou faisait face "au pic de la deuxième vague". Le pays a récemment battu son nombre record de décès quotidiens. Un couvre-feu nocturne est en vigueur depuis 13 mois pour contenir la propagation de la pandémie, alimentée par le variant brésilien P1 du coronavirus, plus contagieux. Depuis le 25 avril le confinement est obligatoire le dimanche dans la capitale Lima et 41 des 196 provinces, principalement dans la région andine et le long de la côte pacifique. Depuis le début de la pandémie, 1,7 million de cas et 58.604 décès ont été enregistrés dans le pays de 33 millions d'habitants. (Belga)