Dans un quartier populaire de la ville où siège le gouvernement néerlandais, plusieurs centaines de personnes ont jeté des pierres et des objets divers à la police, et mis le feu à des vélos. Au moins une arrestation a eu lieu. Les Pays-Bas ont réintroduit la semaine dernière un confinement partiel pour faire face à une flambée de cas de Covid-19, avec une série de restrictions sanitaires touchant notamment le secteur de la restauration, qui doit fermer à 20h00. Le gouvernement projette désormais d'interdire certains lieux aux non-vaccinés, notamment les bars et les restaurants. À Amsterdam, la manifestation, pourtant annulée par les organisateurs de United We Stand après le chaos la veille à Rotterdam, s'est déroulée sans problème, selon les médias, tout comme à Breda (sud) où un millier de personnes ont défilé en portant des pancartes disant "Non au confinement". La manifestation à Breda avait même des allures de fête, les participants dansant en suivant des chars avec DJs, des "party bus" fermant la marche, a constaté un journaliste de l'AFP. Des fumigènes ont été utilisés et quelques feux d'artifices ont été tirés alors que les derniers participants se dispersaient. "Les gens veulent vivre (...) c'est pourquoi nous sommes ici", a déclaré à l'AFP Joost Eras, un des organisateurs. Mais "nous ne sommes pas des émeutiers. Ici, on est en paix", a-t-il assuré, se distanciant du chaos nocturne qui avait éclaté la veille à Rotterdam. Interrogées par l'AFP, les autorités locales n'étaient pas immédiatement en mesure d'indiquer le nombre de participants. (Belga)

Dans un quartier populaire de la ville où siège le gouvernement néerlandais, plusieurs centaines de personnes ont jeté des pierres et des objets divers à la police, et mis le feu à des vélos. Au moins une arrestation a eu lieu. Les Pays-Bas ont réintroduit la semaine dernière un confinement partiel pour faire face à une flambée de cas de Covid-19, avec une série de restrictions sanitaires touchant notamment le secteur de la restauration, qui doit fermer à 20h00. Le gouvernement projette désormais d'interdire certains lieux aux non-vaccinés, notamment les bars et les restaurants. À Amsterdam, la manifestation, pourtant annulée par les organisateurs de United We Stand après le chaos la veille à Rotterdam, s'est déroulée sans problème, selon les médias, tout comme à Breda (sud) où un millier de personnes ont défilé en portant des pancartes disant "Non au confinement". La manifestation à Breda avait même des allures de fête, les participants dansant en suivant des chars avec DJs, des "party bus" fermant la marche, a constaté un journaliste de l'AFP. Des fumigènes ont été utilisés et quelques feux d'artifices ont été tirés alors que les derniers participants se dispersaient. "Les gens veulent vivre (...) c'est pourquoi nous sommes ici", a déclaré à l'AFP Joost Eras, un des organisateurs. Mais "nous ne sommes pas des émeutiers. Ici, on est en paix", a-t-il assuré, se distanciant du chaos nocturne qui avait éclaté la veille à Rotterdam. Interrogées par l'AFP, les autorités locales n'étaient pas immédiatement en mesure d'indiquer le nombre de participants. (Belga)