Les mesures, qui s'appliquent à partir de mardi jusqu'au 15 mars au moins mais ne concernent pour l'instant que la commune de la capitale, incluent également une recommandation de ne pas se réunir et de ne pas rendre de visite à domicile, ainsi que de nouvelles restrictions dans les lycées. Lors d'une conférence de presse, le maire d'Oslo Raymond Johansen a appelé les habitants à ce nouvel effort. "Je sais que je demande beaucoup", a-t-il dit, décrivant la situation comme un "confinement social" pour réduire le niveau de contagion. En plus des mesures en vigueur en Norvège, Oslo avait déjà appliqué un semi-confinement fin janvier après la détection d'un foyer du variant anglais dans une commune voisine, mais les mesures avait été levées fin janvier. Le variant anglais plus contagieux représente désormais plus de 50% des cas détectés, selon les autorités. (Belga)

Les mesures, qui s'appliquent à partir de mardi jusqu'au 15 mars au moins mais ne concernent pour l'instant que la commune de la capitale, incluent également une recommandation de ne pas se réunir et de ne pas rendre de visite à domicile, ainsi que de nouvelles restrictions dans les lycées. Lors d'une conférence de presse, le maire d'Oslo Raymond Johansen a appelé les habitants à ce nouvel effort. "Je sais que je demande beaucoup", a-t-il dit, décrivant la situation comme un "confinement social" pour réduire le niveau de contagion. En plus des mesures en vigueur en Norvège, Oslo avait déjà appliqué un semi-confinement fin janvier après la détection d'un foyer du variant anglais dans une commune voisine, mais les mesures avait été levées fin janvier. Le variant anglais plus contagieux représente désormais plus de 50% des cas détectés, selon les autorités. (Belga)