"Les ressortissants étrangers qui ont transité ou séjourné dans ces dix pays ne peuvent pas entrer au Canada s'ils y ont séjourné au cours des dernières deux semaines", a indiqué le ministre de la Santé Jean-Yves Duclos, lors d'une conférence de presse. Toutefois, selon l'Organisation mondiale de la Santé, les interdictions générales de voyager ne vont pas empêcher la propagation du nouveau variant Omicron. "Les interdictions générales de voyager n'empêcheront pas la propagation internationale et elles font peser une lourde charge sur les vies et les moyens de subsistance", a averti mardi l'OMS. En outre, souligne-t-elle, ces mesures "peuvent avoir un impact négatif sur les efforts de santé mondiaux pendant une pandémie en dissuadant les pays de signaler et de partager les données épidémiologiques et de séquençage". (Belga)

"Les ressortissants étrangers qui ont transité ou séjourné dans ces dix pays ne peuvent pas entrer au Canada s'ils y ont séjourné au cours des dernières deux semaines", a indiqué le ministre de la Santé Jean-Yves Duclos, lors d'une conférence de presse. Toutefois, selon l'Organisation mondiale de la Santé, les interdictions générales de voyager ne vont pas empêcher la propagation du nouveau variant Omicron. "Les interdictions générales de voyager n'empêcheront pas la propagation internationale et elles font peser une lourde charge sur les vies et les moyens de subsistance", a averti mardi l'OMS. En outre, souligne-t-elle, ces mesures "peuvent avoir un impact négatif sur les efforts de santé mondiaux pendant une pandémie en dissuadant les pays de signaler et de partager les données épidémiologiques et de séquençage". (Belga)