Le directeur de l'école, Patrick Balette, affirme ne pas disposer d'indication à ce stade qu'il s'agit d'infections au variant britannique du coronavirus. D'autres établissements scolaires de la province, à Maasmechelen et St-Trond, où l'on ignore aussi s'il s'agit de ce variant. Des infections au variant britannique ont été confirmées dans l'école élémentaire OLFA Elsdonk à Edegem en province d'Anvers. Une école à Kontich, dans la même province, est elle aussi fermée en raison de multiples cas de coronavirus, toutefois le variant britannique n'a pas encore été confirmé parmi ceux-ci. En Wallonie, une école en province de Liège, à Ans, sera aussi fermée dix jours après des contaminations d'élèves et enseignants. La suspicion de la présence de ce variant britannique n'est pas non plus confirmée à ce stade, selon l'agence pour une vie de qualité (Aviq), citée par La Meuse et Le Soir mardi soir. (Belga)

Le directeur de l'école, Patrick Balette, affirme ne pas disposer d'indication à ce stade qu'il s'agit d'infections au variant britannique du coronavirus. D'autres établissements scolaires de la province, à Maasmechelen et St-Trond, où l'on ignore aussi s'il s'agit de ce variant. Des infections au variant britannique ont été confirmées dans l'école élémentaire OLFA Elsdonk à Edegem en province d'Anvers. Une école à Kontich, dans la même province, est elle aussi fermée en raison de multiples cas de coronavirus, toutefois le variant britannique n'a pas encore été confirmé parmi ceux-ci. En Wallonie, une école en province de Liège, à Ans, sera aussi fermée dix jours après des contaminations d'élèves et enseignants. La suspicion de la présence de ce variant britannique n'est pas non plus confirmée à ce stade, selon l'agence pour une vie de qualité (Aviq), citée par La Meuse et Le Soir mardi soir. (Belga)