Le ministère a annoncé que 13.326 nouveaux cas avaient été enregistrés au cours des 24 heures précédentes. Ce chiffre dépasse de plus de 400 le précédent record péruvien de contaminations en 24 heures, constaté le 1er avril avec 12.916 cas. Le nombre total des cas recensés au Pérou depuis l'arrivée de la pandémie il y a 13 mois est désormais de 1.681.063. En ce qui concerne les décès liés au Covid-19, 337 ont été constatés au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le bilan péruvien à 56.149 morts depuis mars 2020, a indiqué le ministère. Le chiffre quotidien le plus élevé de décès, 384, a été relevé le 10 avril. La seconde vague de l'épidémie éprouve durement le système hospitalier péruvien. Les hôpitaux sont aux limites de leurs capacités, avec actuellement 15.119 patients Covid dont 2.603 en soins intensifs, et une pénurie d'oxygène. A Lima, 40% des contagions sont dues au variant brésilien, a précisé le ministre de la Santé, Oscar Ugarte. Confronté à cette situation, le gouvernement a rétabli un confinement dominical obligatoire à Lima et dans 41 des 196 provinces péruviennes, principalement dans la région andine et sur la côte du Pacifique. Ce confinement dominical avait été instauré en mars et avait été levé pour le premier tour des élections présidentielle et législatives qui s'est tenu dimanche dernier. Les Péruviens sont allés voter malgré la difficile situation sanitaire. Au Pérou le vote est obligatoire, et les autorités avaient exclu de reporter les élections. (Belga)

Le ministère a annoncé que 13.326 nouveaux cas avaient été enregistrés au cours des 24 heures précédentes. Ce chiffre dépasse de plus de 400 le précédent record péruvien de contaminations en 24 heures, constaté le 1er avril avec 12.916 cas. Le nombre total des cas recensés au Pérou depuis l'arrivée de la pandémie il y a 13 mois est désormais de 1.681.063. En ce qui concerne les décès liés au Covid-19, 337 ont été constatés au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le bilan péruvien à 56.149 morts depuis mars 2020, a indiqué le ministère. Le chiffre quotidien le plus élevé de décès, 384, a été relevé le 10 avril. La seconde vague de l'épidémie éprouve durement le système hospitalier péruvien. Les hôpitaux sont aux limites de leurs capacités, avec actuellement 15.119 patients Covid dont 2.603 en soins intensifs, et une pénurie d'oxygène. A Lima, 40% des contagions sont dues au variant brésilien, a précisé le ministre de la Santé, Oscar Ugarte. Confronté à cette situation, le gouvernement a rétabli un confinement dominical obligatoire à Lima et dans 41 des 196 provinces péruviennes, principalement dans la région andine et sur la côte du Pacifique. Ce confinement dominical avait été instauré en mars et avait été levé pour le premier tour des élections présidentielle et législatives qui s'est tenu dimanche dernier. Les Péruviens sont allés voter malgré la difficile situation sanitaire. Au Pérou le vote est obligatoire, et les autorités avaient exclu de reporter les élections. (Belga)