"Le carnaval, c'est du partage, de la convivialité mais aussi une organisation. Il nous est difficile d'imaginer des soumonces et un carnaval rassemblant des dizaines de milliers de personnes dans nos rues alors que la santé de nos concitoyens n'est pas assurée. Comment organiser les arrêts, les repas, les accolades intrinsèquement liées à une telle organisation festive ? Autant de questions auxquelles aucune réponse appropriée n'a pu être apportée", confirme mercredi soir Michaël Héris, le président de l'asbl Nivelles en Fêtes. L'échevin nivellois du Folklore, Benoit Giroul, est sur la même longueur d'onde: pour lui, la tradition carnavalesque compte beaucoup, Nivelles organisant un des carnavals les plus importants de Wallonie en nombre de participants, mais la sécurité et la santé des citoyens doivent primer. Les organisateurs indiquent dès lors travailler déjà à l'édition 2022, prévue du 5 au 8 mars, pour rendre exceptionnel le retour du carnaval à Nivelles après une année d'interruption imposée par la pandémie mondiale du coronavirus. (Belga)

"Le carnaval, c'est du partage, de la convivialité mais aussi une organisation. Il nous est difficile d'imaginer des soumonces et un carnaval rassemblant des dizaines de milliers de personnes dans nos rues alors que la santé de nos concitoyens n'est pas assurée. Comment organiser les arrêts, les repas, les accolades intrinsèquement liées à une telle organisation festive ? Autant de questions auxquelles aucune réponse appropriée n'a pu être apportée", confirme mercredi soir Michaël Héris, le président de l'asbl Nivelles en Fêtes. L'échevin nivellois du Folklore, Benoit Giroul, est sur la même longueur d'onde: pour lui, la tradition carnavalesque compte beaucoup, Nivelles organisant un des carnavals les plus importants de Wallonie en nombre de participants, mais la sécurité et la santé des citoyens doivent primer. Les organisateurs indiquent dès lors travailler déjà à l'édition 2022, prévue du 5 au 8 mars, pour rendre exceptionnel le retour du carnaval à Nivelles après une année d'interruption imposée par la pandémie mondiale du coronavirus. (Belga)