MSF justifie cette demande de transparence, également sur les coûts et les données des essais cliniques, car des milliards d'euros et de dollars d'argent public ont été accordés dans le monde pour accélérer le développement de vaccins potentiels. Ainsi, plus de 12 milliards de dollars US ont été consacrés à la recherche et au développement, aux essais cliniques et à la fabrication de six premiers vaccins candidats mis au point par AstraZeneca/Oxford University (plus d'1,7 milliard de dollars), Johnson&Johnson/BiologicalE (1,5 milliard de dollars), Pfizer/BioNTech (2,5 milliards de dollars), GlaxoSmithKline/Sanofi Pasteur (2,1 milliards de dollars), Novavax/Serum Institute of India (près de 2 milliards de dollars) et Moderna/Lonza (2,48 milliards de dollars), selon l'ONG. MSF estime en outre que "l'examen public des termes de ces accords est essentiel pour garantir un accès équitable et abordable à ces futurs vaccins pouvant sauver des vies." Pour l'ONG, les sociétés pharmaceutiques "montrent un très mauvais bilan en matière de transparence, tant au niveau des accords de licence et des transferts de technologie qu'au niveau des coûts de recherche et développement, ou encore concernant les données des essais cliniques." MSF se tourne dès lors vers les gouvernements et leur demande de "faire preuve d'audace." "Ils doivent assumer leur responsabilité quant aux milliards de dollars publics qu'ils ont donnés pour ces vaccins, et exiger que les sociétés pharmaceutiques rendent publics de toute urgence toutes les licences, les accords, les coûts des essais cliniques et les données relatives aux vaccins contre le Covid-19", conclut l'ONG. (Belga)

MSF justifie cette demande de transparence, également sur les coûts et les données des essais cliniques, car des milliards d'euros et de dollars d'argent public ont été accordés dans le monde pour accélérer le développement de vaccins potentiels. Ainsi, plus de 12 milliards de dollars US ont été consacrés à la recherche et au développement, aux essais cliniques et à la fabrication de six premiers vaccins candidats mis au point par AstraZeneca/Oxford University (plus d'1,7 milliard de dollars), Johnson&Johnson/BiologicalE (1,5 milliard de dollars), Pfizer/BioNTech (2,5 milliards de dollars), GlaxoSmithKline/Sanofi Pasteur (2,1 milliards de dollars), Novavax/Serum Institute of India (près de 2 milliards de dollars) et Moderna/Lonza (2,48 milliards de dollars), selon l'ONG. MSF estime en outre que "l'examen public des termes de ces accords est essentiel pour garantir un accès équitable et abordable à ces futurs vaccins pouvant sauver des vies." Pour l'ONG, les sociétés pharmaceutiques "montrent un très mauvais bilan en matière de transparence, tant au niveau des accords de licence et des transferts de technologie qu'au niveau des coûts de recherche et développement, ou encore concernant les données des essais cliniques." MSF se tourne dès lors vers les gouvernements et leur demande de "faire preuve d'audace." "Ils doivent assumer leur responsabilité quant aux milliards de dollars publics qu'ils ont donnés pour ces vaccins, et exiger que les sociétés pharmaceutiques rendent publics de toute urgence toutes les licences, les accords, les coûts des essais cliniques et les données relatives aux vaccins contre le Covid-19", conclut l'ONG. (Belga)