"Je m'attendais aussi à quatre ou cinq signaux clairs qui auraient facilité la vie des bourgmestres, comme celle des citoyens", a ajouté celui qui est aussi bourgmestre de Namur. "Par exemple, la France a déterminé qu'une sortie ne pouvait durer qu'une heure dans un rayon de un à deux kilomètres. Pour les écoles, on savait tous que le système de garderie allait être prolongé. Mais on ne sait pas encore si l'on pourra compter sur les professeurs et sur les instituteurs." "Sur les masques. Pas un mot. Sur le dépistage, pas un mot non plus", a encore regretté Maxime Prévot. (Belga)

"Je m'attendais aussi à quatre ou cinq signaux clairs qui auraient facilité la vie des bourgmestres, comme celle des citoyens", a ajouté celui qui est aussi bourgmestre de Namur. "Par exemple, la France a déterminé qu'une sortie ne pouvait durer qu'une heure dans un rayon de un à deux kilomètres. Pour les écoles, on savait tous que le système de garderie allait être prolongé. Mais on ne sait pas encore si l'on pourra compter sur les professeurs et sur les instituteurs." "Sur les masques. Pas un mot. Sur le dépistage, pas un mot non plus", a encore regretté Maxime Prévot. (Belga)