Environ 200 personnes, qui avaient participé un peu plus tôt aux manifestations contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions, se sont retrouvées sur les Champs-Élysées où elles se sont heurtées aux forces de l'ordre. Peu après 18H00, les manifestants ont dressé des barricades et jeté des projectiles vers les forces de l'ordre qui ont riposté à coups de grenades lacrymogènes et de canons à eau, alors que des touristes arpentaient l'avenue. Les commerçants ont baissé leur rideau et fermé boutique, a-t-on également constaté. Les manifestants ont été repoussés vers le haut des Champs-Élysées, autour de l'Arc de Triomphe, où la circulation a été rouverte vers 18H40, une fois le calme revenu. Plusieurs milliers de personnes, dispersées en trois cortèges, dont un comprenant de nombreux "gilets jaunes", ont manifesté dans la capitale contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. (Belga)

Environ 200 personnes, qui avaient participé un peu plus tôt aux manifestations contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions, se sont retrouvées sur les Champs-Élysées où elles se sont heurtées aux forces de l'ordre. Peu après 18H00, les manifestants ont dressé des barricades et jeté des projectiles vers les forces de l'ordre qui ont riposté à coups de grenades lacrymogènes et de canons à eau, alors que des touristes arpentaient l'avenue. Les commerçants ont baissé leur rideau et fermé boutique, a-t-on également constaté. Les manifestants ont été repoussés vers le haut des Champs-Élysées, autour de l'Arc de Triomphe, où la circulation a été rouverte vers 18H40, une fois le calme revenu. Plusieurs milliers de personnes, dispersées en trois cortèges, dont un comprenant de nombreux "gilets jaunes", ont manifesté dans la capitale contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. (Belga)