Le gouvernement néerlandais réévaluera la situation le 3 janvier, afin de déterminer si les écoles peuvent ou non rouvrir le 10 janvier. Un accueil d'urgence sera toutefois prévu pour les enfants dont les parents travaillent dans des secteurs essentiels. Des exceptions sont également de mise pour les formations pratiques et les examens. Les salles de sport devront aussi fermer. Les enfants et jeunes jusqu'à 17 ans pourront continuer à s'entraîner à l'extérieur jusqu'à 17h00 et jouer des matchs au sein de leur propre club. Les compétitions inter-clubs sont, elles, suspendues. Les adultes, quant à eux, devront faire du sport seul ou à deux maximum, en respectant 1,5 mètre de distance. Le Premier ministre démissionnaire Mark Rutte a exhorté la population à "se promener, faire du vélo, ou encore courir" car "le sport est bon pour la santé et important". Les compétitions sportives professionnelles pourront se poursuivre mais sans public. Les théâtres, musées et cinéma fermeront aussi leurs portes. L'horeca baisse le volet, mais les commandes en take-away restent possibles. Du côté des magasins, seuls ceux essentiels à l'approvisionnement, comme les supermarchés et les pharmacies, échappent à la fermeture avec néanmoins une jauge d'affluence et l'obligation de porter un masque. Les événements sont interdits, avec une exception concernant les funérailles jusqu'à 100 convives et les marchés hebdomadaires. Les marchés de Noël, eux, ne sont plus autorisés. De quatre invités maximum à la maison, les Néerlandais et Néerlandaises ne pourront plus accueillir que deux personnes. Une adaptation est prévue pour les fêtes avec, à l'intérieur comme à l'extérieur, un groupe composé de quatre personnes au maximum, le décompte se faisant pour les personnes âgées de 13 ans ou plus. L'impact d'un confinement sur la société est grand, et d'autant plus durant les fêtes de fin d'année, a reconnu M. Rutte. Une situation "terrible", surtout pour les personnes isolées, les parents et les jeunes. Mais le variant Omicron "se propage plus rapidement que ce que nous craignions déjà", a-t-il poursuivi. Omicron pourrait entraîner un nouveau pic de contaminations qui "menacerait alors de submerger les hôpitaux", a souligné l'Institut national de santé publique et de l'environnement (RIVM) samedi. Le confinement sera d'application jusqu'au 14 janvier 2022 au moins. Entre-temps, si les indicateurs de l'épidémie baissent significativement, le gouvernement ajustera les mesures. Un débat parlementaire est prévu mardi midi, comme de coutume après l'annonce de nouvelles mesures aux Pays-Bas. (Belga)

Le gouvernement néerlandais réévaluera la situation le 3 janvier, afin de déterminer si les écoles peuvent ou non rouvrir le 10 janvier. Un accueil d'urgence sera toutefois prévu pour les enfants dont les parents travaillent dans des secteurs essentiels. Des exceptions sont également de mise pour les formations pratiques et les examens. Les salles de sport devront aussi fermer. Les enfants et jeunes jusqu'à 17 ans pourront continuer à s'entraîner à l'extérieur jusqu'à 17h00 et jouer des matchs au sein de leur propre club. Les compétitions inter-clubs sont, elles, suspendues. Les adultes, quant à eux, devront faire du sport seul ou à deux maximum, en respectant 1,5 mètre de distance. Le Premier ministre démissionnaire Mark Rutte a exhorté la population à "se promener, faire du vélo, ou encore courir" car "le sport est bon pour la santé et important". Les compétitions sportives professionnelles pourront se poursuivre mais sans public. Les théâtres, musées et cinéma fermeront aussi leurs portes. L'horeca baisse le volet, mais les commandes en take-away restent possibles. Du côté des magasins, seuls ceux essentiels à l'approvisionnement, comme les supermarchés et les pharmacies, échappent à la fermeture avec néanmoins une jauge d'affluence et l'obligation de porter un masque. Les événements sont interdits, avec une exception concernant les funérailles jusqu'à 100 convives et les marchés hebdomadaires. Les marchés de Noël, eux, ne sont plus autorisés. De quatre invités maximum à la maison, les Néerlandais et Néerlandaises ne pourront plus accueillir que deux personnes. Une adaptation est prévue pour les fêtes avec, à l'intérieur comme à l'extérieur, un groupe composé de quatre personnes au maximum, le décompte se faisant pour les personnes âgées de 13 ans ou plus. L'impact d'un confinement sur la société est grand, et d'autant plus durant les fêtes de fin d'année, a reconnu M. Rutte. Une situation "terrible", surtout pour les personnes isolées, les parents et les jeunes. Mais le variant Omicron "se propage plus rapidement que ce que nous craignions déjà", a-t-il poursuivi. Omicron pourrait entraîner un nouveau pic de contaminations qui "menacerait alors de submerger les hôpitaux", a souligné l'Institut national de santé publique et de l'environnement (RIVM) samedi. Le confinement sera d'application jusqu'au 14 janvier 2022 au moins. Entre-temps, si les indicateurs de l'épidémie baissent significativement, le gouvernement ajustera les mesures. Un débat parlementaire est prévu mardi midi, comme de coutume après l'annonce de nouvelles mesures aux Pays-Bas. (Belga)