"Avant l'apparition du coronavirus, nous tournions autour des 900.000 navetteurs quotidiens", indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. Durant le confinement, ce chiffre a chuté drastiquement avec seulement 10% de l'affluence normale. Puis, au fur et à mesure des phases de déconfinement, cette affluence est remontée très progressivement pour en arriver à 499.000 actuellement. Cette chute de l'affluence semble corroborer le fait que les Belges ont désormais davantage recours au télétravail - toujours recommandé par le gouvernement, estime la DH. (Belga)

"Avant l'apparition du coronavirus, nous tournions autour des 900.000 navetteurs quotidiens", indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. Durant le confinement, ce chiffre a chuté drastiquement avec seulement 10% de l'affluence normale. Puis, au fur et à mesure des phases de déconfinement, cette affluence est remontée très progressivement pour en arriver à 499.000 actuellement. Cette chute de l'affluence semble corroborer le fait que les Belges ont désormais davantage recours au télétravail - toujours recommandé par le gouvernement, estime la DH. (Belga)