Lors de sa réunion du 11 mai dernier, le Comité de concertation avait souscrit à un plan d'été en quatre phases censé permettre un retour progressif à la vie normale. Les décisions ont été traduites dans un projet d'arrêté ministériel, "dans un souci de cohérence et de transparence maximales". "Nous avons essayé d'élaborer un système univoque et transparent, selon lequel de nombreuses activités pourront se dérouler en groupes de quatre et de cinquante personnes", a commenté la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. Toutes les mesures actuellement en vigueur sont d'application jusqu'au 30 juin inclus. Le Comité de concertation réévaluera la situation épidémiologique le 4 juin prochain. "Ce tremplin vers l'été est une étape importante pour les secteurs concernés et pour tous ceux qui se réjouissent d'avoir plus de contacts sociaux. Les assouplissements permettent de garder l'équilibre entre vigilance et liberté", a commenté la ministre Verlinden. (Belga)

Lors de sa réunion du 11 mai dernier, le Comité de concertation avait souscrit à un plan d'été en quatre phases censé permettre un retour progressif à la vie normale. Les décisions ont été traduites dans un projet d'arrêté ministériel, "dans un souci de cohérence et de transparence maximales". "Nous avons essayé d'élaborer un système univoque et transparent, selon lequel de nombreuses activités pourront se dérouler en groupes de quatre et de cinquante personnes", a commenté la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. Toutes les mesures actuellement en vigueur sont d'application jusqu'au 30 juin inclus. Le Comité de concertation réévaluera la situation épidémiologique le 4 juin prochain. "Ce tremplin vers l'été est une étape importante pour les secteurs concernés et pour tous ceux qui se réjouissent d'avoir plus de contacts sociaux. Les assouplissements permettent de garder l'équilibre entre vigilance et liberté", a commenté la ministre Verlinden. (Belga)