Inquiets, les Britanniques se sont rués sur les magasins, vidant les rayons des paquets de pâtes, conserves et rouleaux de papier toilette. Lors d'une conférence de presse samedi, le ministre de l'Environnement George Eustice a demandé à la population d'"être responsable quand vous faites des achats et de penser aux autres". Il a écarté la possibilité que le gouvernement instaure des mesures de rationnement, soulignant que la plupart des supermarchés avaient déjà mis en place de leur propre initiative des limites à l'achat de certains produits. Les Britanniques doivent "se calmer" et "acheter uniquement ce dont ils ont besoin", a dit M. Eustice. "On devrait tous avoir honte de ce qui se passe, c'est inacceptable" a déclaré à ses côtés Stephen Powis, directeur médical national du NHS, le système de santé public britannique, en évoquant les personnels de santé qui peinent à se ravitailler après leur travail. Helen Dickinson, responsable du British Retail consortium (syndicat professionnel du commerce de détail), a expliqué que l'industrie affrontait un "pic de demande" comparable à celui de Noël "sans les quatre mois de préparation". Les Britanniques ont aussi été appelés à ne pas se réfugier à la campagne ou sur le littoral pour éviter de contribuer à la propagation du virus. Le gouvernement britannique a déconseillé tout contact ou voyage non essentiel et ordonné vendredi la fermeture des pubs et restaurants, mais les promenades ne sont pas interdites. Avec le retour des beaux jours, nombreux sont ceux tentés de prendre l'air sur la côte. (Belga)

Inquiets, les Britanniques se sont rués sur les magasins, vidant les rayons des paquets de pâtes, conserves et rouleaux de papier toilette. Lors d'une conférence de presse samedi, le ministre de l'Environnement George Eustice a demandé à la population d'"être responsable quand vous faites des achats et de penser aux autres". Il a écarté la possibilité que le gouvernement instaure des mesures de rationnement, soulignant que la plupart des supermarchés avaient déjà mis en place de leur propre initiative des limites à l'achat de certains produits. Les Britanniques doivent "se calmer" et "acheter uniquement ce dont ils ont besoin", a dit M. Eustice. "On devrait tous avoir honte de ce qui se passe, c'est inacceptable" a déclaré à ses côtés Stephen Powis, directeur médical national du NHS, le système de santé public britannique, en évoquant les personnels de santé qui peinent à se ravitailler après leur travail. Helen Dickinson, responsable du British Retail consortium (syndicat professionnel du commerce de détail), a expliqué que l'industrie affrontait un "pic de demande" comparable à celui de Noël "sans les quatre mois de préparation". Les Britanniques ont aussi été appelés à ne pas se réfugier à la campagne ou sur le littoral pour éviter de contribuer à la propagation du virus. Le gouvernement britannique a déconseillé tout contact ou voyage non essentiel et ordonné vendredi la fermeture des pubs et restaurants, mais les promenades ne sont pas interdites. Avec le retour des beaux jours, nombreux sont ceux tentés de prendre l'air sur la côte. (Belga)