"Nous disposons de l'hôpital militaire où nous pouvons garder les gens en quarantaine et où ils resteront pendant 14 jours selon les dernières directives de l'Organisation mondiale de la santé", a expliqué Mme De Block. S'ils devaient s'avérer/tomber malades, ils seront conduits à l'hôpital Saint-Pierre, spécialisé dans l'accueil de ce type de patients, où ils pourront être soignés. L'avion qui rapatriera les Belges doit quitter l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle vendredi pour Wuhan, où il embarquera des passagers de plusieurs pays européens. D'après le ministre Goffin, cet appareil reviendra ensuite en Europe et devrait se poser d'abord en France, probablement à Marseille, pour y débarquer les ressortissants de ce pays, puis reprendre son vol vers Bruxelles. Les neuf Belges qui seront à bord et les trois personnes qui les accompagnent seront alors prises en charge à l'aéroport militaire de Melsbroek et emmenées à l'hôpital militaire de Neder-over-Hembeek. "Dès leur arrivée sur le territoire national, il y aura une mise en quarantaine de 14 jours, qu'ont acceptée ces personnes et qui faisait partie des conditions pour pouvoir être rapatriées", a précisé le ministre des Affaires étrangères. Quelque 200 Français rapatriés de Wuhan dans un autre vol arriveront déjà en France "demain (vendredi) matin" et seront ensuite mis à l'isolement dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, une ville au bord de la Méditerranée, proche de Marseille. Il s'agit de gens qui ne présentent pas de symptômes. (Belga)

"Nous disposons de l'hôpital militaire où nous pouvons garder les gens en quarantaine et où ils resteront pendant 14 jours selon les dernières directives de l'Organisation mondiale de la santé", a expliqué Mme De Block. S'ils devaient s'avérer/tomber malades, ils seront conduits à l'hôpital Saint-Pierre, spécialisé dans l'accueil de ce type de patients, où ils pourront être soignés. L'avion qui rapatriera les Belges doit quitter l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle vendredi pour Wuhan, où il embarquera des passagers de plusieurs pays européens. D'après le ministre Goffin, cet appareil reviendra ensuite en Europe et devrait se poser d'abord en France, probablement à Marseille, pour y débarquer les ressortissants de ce pays, puis reprendre son vol vers Bruxelles. Les neuf Belges qui seront à bord et les trois personnes qui les accompagnent seront alors prises en charge à l'aéroport militaire de Melsbroek et emmenées à l'hôpital militaire de Neder-over-Hembeek. "Dès leur arrivée sur le territoire national, il y aura une mise en quarantaine de 14 jours, qu'ont acceptée ces personnes et qui faisait partie des conditions pour pouvoir être rapatriées", a précisé le ministre des Affaires étrangères. Quelque 200 Français rapatriés de Wuhan dans un autre vol arriveront déjà en France "demain (vendredi) matin" et seront ensuite mis à l'isolement dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, une ville au bord de la Méditerranée, proche de Marseille. Il s'agit de gens qui ne présentent pas de symptômes. (Belga)