Omicron, extrêmement transmissible, a pris le dessus sur le variant Delta en l'espace de quelques semaines et représente jusqu'à 96,3% des nouveaux cas dans trois Etats du nord-ouest des Etats-Unis (Oregon, Washington et Idaho), selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Le président américain Joe Biden doit prononcer un discours mardi. Il devrait probablement appeler le peuple américain à se faire vacciner et tester. Selon un porte-parole, le locataire de la Maison Blanche n'a toutefois pas l'intention de confiner le pays et il devrait proposer d'autres mesures. L'autotest pourrait par exemple devenir plus accessible. Dimanche, l'éminent scientifique américain Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, avait averti que le variant Omicron "se déchaînait" à travers le monde, en s'inquiétant du nombre d'Américains toujours non vaccinés. "Ce virus est extraordinaire", avait-t-il dit sur la chaîne CNN en évoquant sa vitesse de propagation. "Il va prendre le dessus", et "nous allons avoir des semaines ou des mois difficiles à mesure que nous nous approchons de l'hiver". "Si les choses continuent comme nous le pensons, nos hôpitaux seront soumis à une très forte pression dans une quinzaine de jours", avait également mis en garde Anthony Fauci sur NBC News. (Belga)

Omicron, extrêmement transmissible, a pris le dessus sur le variant Delta en l'espace de quelques semaines et représente jusqu'à 96,3% des nouveaux cas dans trois Etats du nord-ouest des Etats-Unis (Oregon, Washington et Idaho), selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Le président américain Joe Biden doit prononcer un discours mardi. Il devrait probablement appeler le peuple américain à se faire vacciner et tester. Selon un porte-parole, le locataire de la Maison Blanche n'a toutefois pas l'intention de confiner le pays et il devrait proposer d'autres mesures. L'autotest pourrait par exemple devenir plus accessible. Dimanche, l'éminent scientifique américain Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, avait averti que le variant Omicron "se déchaînait" à travers le monde, en s'inquiétant du nombre d'Américains toujours non vaccinés. "Ce virus est extraordinaire", avait-t-il dit sur la chaîne CNN en évoquant sa vitesse de propagation. "Il va prendre le dessus", et "nous allons avoir des semaines ou des mois difficiles à mesure que nous nous approchons de l'hiver". "Si les choses continuent comme nous le pensons, nos hôpitaux seront soumis à une très forte pression dans une quinzaine de jours", avait également mis en garde Anthony Fauci sur NBC News. (Belga)