Ce statut permet de venir en aide aux ménages qui font face à des difficultés de paiement de leurs factures d'énergie, en raison de pertes de revenus liées à la pandémie. Le tarif social leur est alors octroyé. Le client protégé conjoncturel est donc fourni en énergie par son gestionnaire de réseau de distribution et bénéficie du tarif social pendant un an. La protection entraine également la suspension de la procédure de pose d'un compteur à budget dans le cas d'un défaut de payement. Le dispositif était prévu jusqu'en mars 2021, mais les effets collatéraux de la seconde vague et la crise sociale majeure qu'elle entraîne justifient la prolongation du dispositif jusqu'à la fin de l'année, de manière à soutenir financièrement les ménages dans le remboursement de leur dette auprès de leur fournisseur en allégeant les factures mensuelles par l'intermédiaire du tarif social, a expliqué le ministre wallon de l'Energie, Philippe Henry. Par ailleurs, le gouvernement a également confirmé la prolongation jusqu'à la fin du mois de juin de l'interdiction de toute procédure de coupure énergétique, afin d'assurer aux ménages un accès continu à l'énergie alors que les autorités cherchent à limiter les déplacements pour éviter la propagation du virus. Cette période de suspension est d'application depuis le 8 décembre 2020 et aurait dû se clôturer le 31 mars. (Belga)

Ce statut permet de venir en aide aux ménages qui font face à des difficultés de paiement de leurs factures d'énergie, en raison de pertes de revenus liées à la pandémie. Le tarif social leur est alors octroyé. Le client protégé conjoncturel est donc fourni en énergie par son gestionnaire de réseau de distribution et bénéficie du tarif social pendant un an. La protection entraine également la suspension de la procédure de pose d'un compteur à budget dans le cas d'un défaut de payement. Le dispositif était prévu jusqu'en mars 2021, mais les effets collatéraux de la seconde vague et la crise sociale majeure qu'elle entraîne justifient la prolongation du dispositif jusqu'à la fin de l'année, de manière à soutenir financièrement les ménages dans le remboursement de leur dette auprès de leur fournisseur en allégeant les factures mensuelles par l'intermédiaire du tarif social, a expliqué le ministre wallon de l'Energie, Philippe Henry. Par ailleurs, le gouvernement a également confirmé la prolongation jusqu'à la fin du mois de juin de l'interdiction de toute procédure de coupure énergétique, afin d'assurer aux ménages un accès continu à l'énergie alors que les autorités cherchent à limiter les déplacements pour éviter la propagation du virus. Cette période de suspension est d'application depuis le 8 décembre 2020 et aurait dû se clôturer le 31 mars. (Belga)