"J'ai reçu une lettre le 24 mars indiquant que Madagascar possède le remède qui pourrait, au conditionnel car on doit encore le prouver, guérir le coronavirus (...) cette plante médicale peut tout à fait guérir le coronavirus", a-t-il assuré au cours d'une émission télévisée. M. Rajoelina n'a pas précisé le nom de cette plante ni l'auteur de la lettre qu'il a citée. "On va faire les essais et je suis convaincu que Madagascar va trouver ce remède", a poursuivi le chef de l'Etat, assurant que des scientifiques et des laboratoires de plusieurs pays étaient prêts à y participer. "On peut changer l'histoire du monde entier", a-t-il ajouté. L'annonce des premiers cas de personnes contaminées par le Covid-19 a causé sur les marchés de la Grande île un vif regain d'intérêt pour toute une série de plantes médicinales ou de produits tels que le gingembre et le citron censés guérir ou, à tout le moins, protéger du virus. Dans un discours le mois dernier, Andry Rajoelina avait lui-même vanté les mérites de certaines plantes ou huiles essentielles contre le coronavirus. Le président malgache a imposé aux habitants de la capitale Antananarivo et des villes de Toamasina (est) et de Fianarantsoa (centre) de rester chez eux jusqu'au 19 avril pour enrayer la pandémie de Covid-19 dans son pays. A ce jour, 93 personnes ont été officiellement contaminées par le Covid-19 à Madagascar. Aucune n'en est morte et 11 ont été déclarées guéries. (Belga)

"J'ai reçu une lettre le 24 mars indiquant que Madagascar possède le remède qui pourrait, au conditionnel car on doit encore le prouver, guérir le coronavirus (...) cette plante médicale peut tout à fait guérir le coronavirus", a-t-il assuré au cours d'une émission télévisée. M. Rajoelina n'a pas précisé le nom de cette plante ni l'auteur de la lettre qu'il a citée. "On va faire les essais et je suis convaincu que Madagascar va trouver ce remède", a poursuivi le chef de l'Etat, assurant que des scientifiques et des laboratoires de plusieurs pays étaient prêts à y participer. "On peut changer l'histoire du monde entier", a-t-il ajouté. L'annonce des premiers cas de personnes contaminées par le Covid-19 a causé sur les marchés de la Grande île un vif regain d'intérêt pour toute une série de plantes médicinales ou de produits tels que le gingembre et le citron censés guérir ou, à tout le moins, protéger du virus. Dans un discours le mois dernier, Andry Rajoelina avait lui-même vanté les mérites de certaines plantes ou huiles essentielles contre le coronavirus. Le président malgache a imposé aux habitants de la capitale Antananarivo et des villes de Toamasina (est) et de Fianarantsoa (centre) de rester chez eux jusqu'au 19 avril pour enrayer la pandémie de Covid-19 dans son pays. A ce jour, 93 personnes ont été officiellement contaminées par le Covid-19 à Madagascar. Aucune n'en est morte et 11 ont été déclarées guéries. (Belga)