En raison de l'augmentation des nouvelles contaminations, et malgré les exigences de quarantaine déjà très limitées pour le personnel de santé vacciné, la continuité des soins risquait de devenir, dans certains établissements, menacée. Si le soignant est asymptomatique, entièrement vacciné, ne vit pas sous le même toit que le cas contact à risque, qu'il n'existe pas d'autres solutions et que sa présence est nécessaire pour assurer un minimum de soins, il pourra poursuivre son travail sans devoir se placer en isolement. L'exception est accordée pour quatre semaines au terme desquelles elle sera à nouveau évaluée. Le personnel de nettoyage, le personnel de cuisine et les autres services logistiques dans les institutions de soins ne sont pas inclus dans cette exception. (Belga)

En raison de l'augmentation des nouvelles contaminations, et malgré les exigences de quarantaine déjà très limitées pour le personnel de santé vacciné, la continuité des soins risquait de devenir, dans certains établissements, menacée. Si le soignant est asymptomatique, entièrement vacciné, ne vit pas sous le même toit que le cas contact à risque, qu'il n'existe pas d'autres solutions et que sa présence est nécessaire pour assurer un minimum de soins, il pourra poursuivre son travail sans devoir se placer en isolement. L'exception est accordée pour quatre semaines au terme desquelles elle sera à nouveau évaluée. Le personnel de nettoyage, le personnel de cuisine et les autres services logistiques dans les institutions de soins ne sont pas inclus dans cette exception. (Belga)