"Le scénario prévoit que le coronavirus reste sous contrôle comme c'est le cas actuellement. Il pourrait y avoir des modifications", a toutefois mis en garde le vice-premier ministre Karel Havlicek aux journalistes. La République tchèque, qui compte 10,7 millions d'habitants, avait enregistré 6.101 cas confirmés de virus mardi soir, dont 161 décès. "L'épidémie montre une tendance à la baisse", a assuré le vice-ministre de la Santé Roman Prymula. Le 20 avril, les marchés en plein air et les artisans ou petits commerçants pourraient rouvrir. Progressivement, l'ensemble de l'économie reprendrait son rythme normal, de semaine en semaine jusqu'au 8 juin. Le ministère de l'Education a indiqué que les écoles et les universités reprendraient à partir du 20 avril, mais qu'elles n'ouvriraient probablement pas complètement avant les vacances d'été qui commencent le 1er juillet. Le constructeur automobile sud-coréen Hyundai a relancé mardi la production dans son usine tchèque, à l'arrêt depuis le 21 mars, avec deux équipes au lieu des trois habituelles. Depuis mardi, les Tchèques sont libres d'aller à l'étranger pour des voyages d'affaires ou pour voir leurs proches à condition de subir une quarantaine de deux semaines à leur retour. Le gouvernement tchèque avait fermé ses frontières à la mi-mars tout en imposant des mesures strictes pour endiguer la propagation du virus. Il a interdit les rassemblements publics de plus de deux personnes et a ordonné aux Tchèques de porter des masques en dehors de chez eux. (Belga)

"Le scénario prévoit que le coronavirus reste sous contrôle comme c'est le cas actuellement. Il pourrait y avoir des modifications", a toutefois mis en garde le vice-premier ministre Karel Havlicek aux journalistes. La République tchèque, qui compte 10,7 millions d'habitants, avait enregistré 6.101 cas confirmés de virus mardi soir, dont 161 décès. "L'épidémie montre une tendance à la baisse", a assuré le vice-ministre de la Santé Roman Prymula. Le 20 avril, les marchés en plein air et les artisans ou petits commerçants pourraient rouvrir. Progressivement, l'ensemble de l'économie reprendrait son rythme normal, de semaine en semaine jusqu'au 8 juin. Le ministère de l'Education a indiqué que les écoles et les universités reprendraient à partir du 20 avril, mais qu'elles n'ouvriraient probablement pas complètement avant les vacances d'été qui commencent le 1er juillet. Le constructeur automobile sud-coréen Hyundai a relancé mardi la production dans son usine tchèque, à l'arrêt depuis le 21 mars, avec deux équipes au lieu des trois habituelles. Depuis mardi, les Tchèques sont libres d'aller à l'étranger pour des voyages d'affaires ou pour voir leurs proches à condition de subir une quarantaine de deux semaines à leur retour. Le gouvernement tchèque avait fermé ses frontières à la mi-mars tout en imposant des mesures strictes pour endiguer la propagation du virus. Il a interdit les rassemblements publics de plus de deux personnes et a ordonné aux Tchèques de porter des masques en dehors de chez eux. (Belga)