L'Institut de santé publique (ISP) a déterminé que le CoronaVac, dont des essais cliniques ont été effectués au Chili, avait une efficacité de 78% et une première livraison de 1,9 million de doses est attendue d'ici fin janvier. Le CoronaVac sera seulement administré aux Chiliens âgés de 18 à 60 ans car l'ISP a estimé ne pas détenir pour l'heure de preuve suffisante de son efficacité pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Outre la Chine, le vaccin du laboratoire Sinovac n'est administré que dans trois autres pays : l'Indonésie, le Brésil et la Turquie. La Turquie a affirmé que celui-ci était efficace à 91,25%, un taux très supérieur à celui de 50,38% annoncé au Brésil et à celui de 65,3% annoncé en Indonésie. Le vaccin de Sinovac est le second approuvé au Chili qui a lancé le 24 décembre sa campagne de vaccination des personnels médicaux et des personnes âgées avec celui de Pfizer/BioNTech, dont 44.000 nouvelles doses ont été livrées mercredi. Le président chilien Sebastian Piñera a annoncé l'achat d'un total de 30 millions de doses pour vacciner en deux injections 15 à 18 millions d'habitants d'ici fin juin. Outre les 10 millions de doses de vaccin Sinovac, le Chili a anticipé l'achat de 10 millions de doses du vaccin germano-américain Pfizer-BioNTech. Dix millions de doses supplémentaires seront fournies à la suite d'accords pour l'achat du vaccin anglo-suédois Oxford/AstraZeneca, de celui du laboratoire Johnson&Johnson's Janssen, ainsi qu'à travers le dispositif Covax de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Cependant, des experts ont mis en doute la faisabilité des annonces présidentielles, en raison de la difficulté des laboratoires pour fournir la demande mondiale et des délais extrêmement optimistes annoncés par le président chilien. "Pour vacciner toute la population d'ici juin, il faut vacciner 60.000 personnes par jour alors même que l'objectif de 40.000 personnes par jour est impossible à atteindre", a déclaré à la radio Ricardo Baeza-Yates, chercheur émérite à l'Institut Milenio au Chili. Plus de 680.000 cas positifs au Covid-19 ont été recensés au Chili et plus de 17.500 personnes en sont décédées depuis mars 2020, lorsqu'un premier cas a été détecté dans le pays de 18,3 millions d'habitants. (Belga)

L'Institut de santé publique (ISP) a déterminé que le CoronaVac, dont des essais cliniques ont été effectués au Chili, avait une efficacité de 78% et une première livraison de 1,9 million de doses est attendue d'ici fin janvier. Le CoronaVac sera seulement administré aux Chiliens âgés de 18 à 60 ans car l'ISP a estimé ne pas détenir pour l'heure de preuve suffisante de son efficacité pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Outre la Chine, le vaccin du laboratoire Sinovac n'est administré que dans trois autres pays : l'Indonésie, le Brésil et la Turquie. La Turquie a affirmé que celui-ci était efficace à 91,25%, un taux très supérieur à celui de 50,38% annoncé au Brésil et à celui de 65,3% annoncé en Indonésie. Le vaccin de Sinovac est le second approuvé au Chili qui a lancé le 24 décembre sa campagne de vaccination des personnels médicaux et des personnes âgées avec celui de Pfizer/BioNTech, dont 44.000 nouvelles doses ont été livrées mercredi. Le président chilien Sebastian Piñera a annoncé l'achat d'un total de 30 millions de doses pour vacciner en deux injections 15 à 18 millions d'habitants d'ici fin juin. Outre les 10 millions de doses de vaccin Sinovac, le Chili a anticipé l'achat de 10 millions de doses du vaccin germano-américain Pfizer-BioNTech. Dix millions de doses supplémentaires seront fournies à la suite d'accords pour l'achat du vaccin anglo-suédois Oxford/AstraZeneca, de celui du laboratoire Johnson&Johnson's Janssen, ainsi qu'à travers le dispositif Covax de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Cependant, des experts ont mis en doute la faisabilité des annonces présidentielles, en raison de la difficulté des laboratoires pour fournir la demande mondiale et des délais extrêmement optimistes annoncés par le président chilien. "Pour vacciner toute la population d'ici juin, il faut vacciner 60.000 personnes par jour alors même que l'objectif de 40.000 personnes par jour est impossible à atteindre", a déclaré à la radio Ricardo Baeza-Yates, chercheur émérite à l'Institut Milenio au Chili. Plus de 680.000 cas positifs au Covid-19 ont été recensés au Chili et plus de 17.500 personnes en sont décédées depuis mars 2020, lorsqu'un premier cas a été détecté dans le pays de 18,3 millions d'habitants. (Belga)