Fin mai, la cellule de crise de la commune côtière avait décidé que le centre d'accueil pour demandeurs d'asile devait rester provisoirement fermé par crainte d'une propagation du virus. L'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, Fedasil, avait déploré que les 98 enfants hébergés dans le centre soient dès lors empêchés de retourner à l'école alors qu'il n'y avait pas de foyer d'infection particulier. Au terme de discussions entre le bourgmestre de Coxyde, Fedasil et le ministre régional de la Santé, 40 résidents ont finalement été testés sur base volontaire. Tous les tests sont négatifs. "Aucun test positif sur les 40 personnes testées prouve qu'il n'y a pas de cas dans le centre. Cela prouve aussi que les mesures d'hygiène prises par Fedasil sont efficaces et qu'il n'est pas nécessaire de tester tous les résidents", selon les autorités. Dès lundi, tous les enfants du centre pourront retourner à l'école. Le confinement du centre, lui, est levé avec effet immédiat. (Belga)

Fin mai, la cellule de crise de la commune côtière avait décidé que le centre d'accueil pour demandeurs d'asile devait rester provisoirement fermé par crainte d'une propagation du virus. L'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, Fedasil, avait déploré que les 98 enfants hébergés dans le centre soient dès lors empêchés de retourner à l'école alors qu'il n'y avait pas de foyer d'infection particulier. Au terme de discussions entre le bourgmestre de Coxyde, Fedasil et le ministre régional de la Santé, 40 résidents ont finalement été testés sur base volontaire. Tous les tests sont négatifs. "Aucun test positif sur les 40 personnes testées prouve qu'il n'y a pas de cas dans le centre. Cela prouve aussi que les mesures d'hygiène prises par Fedasil sont efficaces et qu'il n'est pas nécessaire de tester tous les résidents", selon les autorités. Dès lundi, tous les enfants du centre pourront retourner à l'école. Le confinement du centre, lui, est levé avec effet immédiat. (Belga)